Présidentielle 2022 : ZFE, service public de la recharge, aides à l'achat... L'automobile de demain selon Jean-Luc Mélenchon

Présidentielle 2022 : ZFE, service public de la recharge, aides à l'achat... L'automobile de demain selon Jean-Luc Mélenchon

© Affiche de campagne

Alors que le premier tour de l'élection présidentielle approche – il aura lieu le 10 avril prochain – L'Automobile & L'Entreprise a recensé les principales mesures avancées par les candidats sur le thème de l'industrie et de l'univers automobile pour comprendre quel monde de la mobilité nous réservera le ou la futur(e) président(e). 

Bio express

Portant le projet « L’Avenir en commun », Jean-Luc Mélenchon, 70 ans, se présente pour la troisième fois à l’élection présidentielle. Chantre de la VIe République, cet ex-professeur de français, longtemps cadre du Parti Socialiste et désormais leader de La France Insoumise, est par ailleurs député de la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône.

Trois mesures phares

  • Suppression des ZFE dans leur forme actuelle.
  • Obligation de la mise en place du forfait mobilités durables en entreprise.
  • Création d’un service public de la recharge pour véhicules électriques en voirie.

Sa vision

Comme pour d’autres thèmes de son programme de campagne, Jean-Luc Mélenchon a édité un livret dévoilant les grandes lignes de ses futures actions en matière de transports et de mobilités. Si le candidat de La France Insoumise reconnaît que « le droit à la mobilité est un droit absolument indispensable », il constate aussi « un manque d’alternatives crédibles de transports en commun – c’est-à-dire sûrs, ponctuels et confortables sur l’ensemble du territoire – pour contrer le recours à la voiture individuelle » dont il souhaite limiter l’usage sans pour autant envisager la fin de ce mode de déplacement.

Prônant un basculement vers une mobilité plus propre mais pas nécessairement 100 % électrique, le candidat avance que « la décarbonation du secteur automobile ne doit pas conduire à un séparatisme social et ne se fera pas sans un accompagnement des foyers modestes ». Raison pour laquelle les ZFE-m, telles qu’instaurées actuellement, seront supprimées. L’objectif politique étant que « chacun puisse changer de véhicule pour un moins polluant sans que cela ne l’étrangle financièrement », des aides à l’achat « proportionnelles aux revenus des ménages » verront le jour. De même qu’un grand service public pour la recharge des véhicules électrique en voirie.

Nous vous recommandons

Le marché VN en baisse de 8,1 % sur dix mois en Europe

Le marché VN en baisse de 8,1 % sur dix mois en Europe

L’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) vient de communiquer les chiffres du marché européen des véhicules particuliers neufs pour les dix premiers mois de l’année. Les immatriculations reculent de 8,1 %...

Stellantis rachète aiMotive pour perfectionner son système de conduite autonome

Stellantis rachète aiMotive pour perfectionner son système de conduite autonome

ZFE : l'Eurométropole de Strasbourg rassure les professionnels avec plusieurs dérogations

ZFE : l'Eurométropole de Strasbourg rassure les professionnels avec plusieurs dérogations

La nouvelle Toyota Prius hybride rechargeable va-t-elle rentrer dans le rang ?

La nouvelle Toyota Prius hybride rechargeable va-t-elle rentrer dans le rang ?

Plus d'articles