Prime à la conversion : une contribution sociale ou une aide aux plus aisés ?

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,
Prime à la conversion : une contribution sociale ou une aide aux plus aisés ?

Prime à la conversion : une contribution sociale ou une aide aux plus aisés ?

Pour le CNPA, les nouvelles conditions d’attribution des primes à la conversion ne répondent plus à une problématique sociale et au maintien de la mobilité propre des familles modestes. Il fera savoir prochainement son point de vue au Gouvernement.

Si l’objectif initial du gouvernement était d’accorder 500 000 primes à la conversion, c’est probablement le double qui sera distribué. Sur la seule année 2018, plus de 250 000 primes ont été accordées. L’an passé, ce sont plus de 350 000 primes à la conversion qui ont été versées. Soit déjà un total de 600 000 véhicules retirés de la circulation et remplacés à coup d’euros. Les deux tiers de ses primes ont été accordées par le canal professionnel qui bien souvent ont avancé l’argent. L’an passé, 67 % des véhicules acquis par le dopage de la prime sont des véhicules d’occasion. Un chiffre en augmentation par rapport à 2018 (61%).

Si en 2018, seulement 5 % des véhicules acquis avec la prime sont des véhicules électriques, hybrides rechargeables ou classés Crit’Air 1, ce taux monte à 95 % en 2019. De quoi susciter des interrogations du côté du CNPA qui a sollicité le Gouvernement pour en savoir plus sur la distribution des primes (profil des acquéreurs, leur situation fiscale, les types de ménages et leur lieu d’habitation).

« Ce basculement de 5% à 95 % pourrait signifier que le dispositif a été détourné de son objet initial, celui d’être avant tout une aide à visée sociale pour les ménages ayant des revenus modestes, et répondre à leurs besoins de mobilité. Ce dispositif public n’a-t-il pas été détourné pour devenir une aide aux ménages urbains les plus aisés ? » se questionne le syndicat de Suresnes.

Le CNPA renouvelle ainsi son inquiétude quant à la portée de la prime à la conversion depuis la réforme du 1er août 2019. Il invite à ce titre le Gouvernement à une réflexion plus globale sur les dispositifs de soutien au renouvèlement du parc automobile, qui pourraient être également étendus au soutien à la réparation automobile.

Le Conseil National des Professionnels de l’Automobile sera prochainement auditionné par le député Julien Aubert, rapporteur spécial de la mission « Écologie, développement et mobilités durable » du budget de l’État, dans le cadre de ses travaux d’évaluation sur la prime à la conversion.

Nous vous recommandons

Rencontre avec Alex Gelbcke, P-DG de LKQ Benelux-France

Vidéo

Rencontre avec Alex Gelbcke, P-DG de LKQ Benelux-France

Dans un entretien vidéo, Alex Gelbcke, P-DG de LKQ Benelux-France, rappelle les ambitions de groupe de distribution dans l'Hexagone. Outre l'actualité, les projets, mais aussi les craintes, il revient sur la présence du groupe au salon...

Le groupe SGS recrute 200 collaborateurs

Le groupe SGS recrute 200 collaborateurs

Guichet carte grise facilite l'obtention du certificat d'immatriculation

Guichet carte grise facilite l'obtention du certificat d'immatriculation

eBay encourage la consommation de produits d'occasion

eBay encourage la consommation de produits d'occasion

Plus d'articles