Prime à la conversion

Marc Horwitz

Sujets relatifs :

,
Prime à la conversion

Prime à la conversion

Jusqu’au 1er janvier 2023, toutes les personnes physiques majeures justifiant d’un domicile en France, toutes les entreprises justifiant d’un établissement en France et toutes les administrations de l’État peuvent prétendre à une aide dite prime à la conversion pour acquérir ou prendre en location (dans le cadre d’un contrat d’une durée supérieure ou égale à deux ans), une voiture de tourisme (VP pour voiture particulière) ou un véhicule utilitaire léger (VUL), un deux et un trois roues ou encore un quadricycle à moteur.

POUR ETRE ÉLIGIBLE A LA PRIME A LA CONVERSION, le véhicule acquis doit remplir quatre conditions :

  • avoir un coût d’acquisition inférieur ou égal à 60 000 euros TTC, incluant le cas échéant le coût d’acquisition ou de location de la batterie ;
  • être immatriculé en France avec un numéro définitif ;
  • ne pas être cédé par l’acquéreur ou le titulaire du contrat de location : • dans les six mois suivant son acquisition ni avant d’avoir parcouru au moins 6 000 km s’il s’agit d’une voiture de tourisme ou d’un véhicule utilitaire léger ; • dans l’année suivant sa première immatriculation ni avant d’avoir parcouru au moins 2 000 km s’il s’agit d’un deux et d’un trois roues ou d’un quadricycle à moteur.
  • ne pas être considéré comme un véhicule endommagé, c’est-à-dire qu’à dire d’expert, le montant de la remise en état du véhicule est supérieur à sa valeur vénale.

L’attribution de la prime à la conversion a une contrepartie : le retrait de la circulation, à des fins de destruction, d’un véhicule immatriculé en France à titre définitif, qui, à la date de facturation du véhicule acquis ou de versement du premier loyer, est :

  • une voiture de tourisme ou un VUL utilisant le gazole et ayant été immatriculé pour la première fois avant le 1er janvier 2011 ;
  • une voiture de tourisme ou un VUL n’utilisant pas le gazole comme carburant principal, et et ayant été immatriculé pour la première fois avant le 1er janvier 2006 ;
  • une voiture de tourisme ou un VUL acquis depuis un an au moins par le bénéficiaire de la prime à la conversion.

Le véhicule destiné à être détruit ne doit pas être gagé et ne doit pas être considéré comme un véhicule endommagé. Il est remis à un centre de traitement des véhicules hors d’usage (VHU) agréé qui délivre à son propriétaire un certificat de destruction du véhicule.

Ce qui change au 1er juillet 2021 : la prime ne sera plus accordée pour l’achat d’un véhicule diesel et d’un véhicule portant la vignette Crit’Air 2. Si le véhicule est neuf ou immatriculé depuis moins de 6 mois, il devra émettre au maximum 132 g de CO2/km. Si le véhicule est d’occasion, il devra émettre au maximum 137 g de CO2/km, sauf exceptions. À compter du 1er janvier 2022, le taux d’émission de CO2 maximal sera abaissé à 127 g/km.
Montant de la prime à la conversion jusqu’au 31 décembre 2021
Pour l’acquisition ou la location :Montant
d’un VP électrique ou hybride rechargeable qui a une autonomie ≥ 50 km2 000 €
d’un VUL électrique ou hybride rechargeable5 000 €
d’un VP ou d’un VUL hybride rechargeable classé Crit’Air 1 qui a une autonomie < 50 km et dont le coût d’achat est ≤ 50 000 € TTC1 500 €
Montant maximum de l’aide (bonus + prime à la conversion)
Prix du véhicule neufVP électriqueVUL électriqueVP hybride rechargeable
Moins de 45 000 €8 500 €11 000 €
Entre 45 000 € et 60 000 €4 500 €7 000 €
Maximum 50 000 €3 500 €
À noter . Les véhicules neufs commandés avant le 30 juin 2021 pourront bénéficier des conditions du montant de la prime à la conversion et du bonus applicables jusqu’au 30 juin 2021 si la facturation intervient avant le 30 septembre 2021.

UNE SURPRIME EN ZFE-M

Lorsque pour faciliter l’acquisition d’un véhicule neuf ou d’occasion en échange de la mise au rebut d’un vieux véhicule, une collectivité territoriale verse une aide aux personnes qui habitent ou/et travaillent dans une zone à faible émission mobilité (ZFE-m) ou aux entreprises qui y ont un établissement social, l’État abonde cette aide à la même hauteur, dans la limite de 1 000 euros.

Nous vous recommandons

Europcar étoffe sa flotte avec des utilitaires électriques

Europcar étoffe sa flotte avec des utilitaires électriques

Pour aider les PME/PMI à répondre aux nouvelles réglementations, et notamment à la mise en place des zones à faibles émissions (ZFE), le loueur annonce l'arrivée d’une centaine de camions électriques de marque Mercedes, de type...

Péages : hausse des prix significative en 2022

En bref

Péages : hausse des prix significative en 2022

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici à 2035

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici à 2035

Une nouvelle batterie sur DS 9 E-Tense 250

Une nouvelle batterie sur DS 9 E-Tense 250

Plus d'articles