Prix des carburants : l'État présente son indemnité carburant pour les travailleurs

Antonin Moriscot

Sujets relatifs :

, ,
Prix des carburants : l'État présente son indemnité carburant pour les travailleurs

La ristourne sur les prix des carburants est amenée à disparaître début décembre. Un nouveau mécanisme pourrait prendre le relais. (image d'illustration).

© Félix Varela – Unsplash – CC

En réponse à l'inflation galopante, le gouvernement travaille à différentes mesures visant à protéger le pouvoir d'achat des Français. Parmi celles-ci figure notamment la création d'une indemnité carburant pour les travailleurs, permettant de contenir les effets de la hausse des prix à la pompe. 

Après la ristourne, l’indemnité. En réponse à la flambée continue des prix des carburants et à l'inflation, le gouvernement a décidé de remplacer progressivement la ristourne de 15 centimes d’euro par litre acheté, mise en place avant la présidentielle par l'équipe de Jean Castex, par une subvention accordée à ceux qui en ont le plus besoin. En clair, si aujourd’hui l’ensemble des automobilistes qui passent en station-service bénéficient d’une réduction sur leur plein de carburant, à l’avenir seuls les ménages les plus modestes ou les gros rouleurs bénéficieront de mesures d’accompagnent.

À l'issue du dernier conseil des ministres, le gouvernement a précisé les contours de ce qu’il appelle l'indemnité carburant pour les travailleurs. Une mesure ciblée qui pourrait être mise en œuvre dès le mois d'octobre « selon l'issue des débats parlementaires ».

Qui pourra bénéficier de cette indemnité carburant ?

Le mécanisme pensé par l'exécutif concernera « tous les travailleurs, salariés, apprentis, agents publics ou indépendants », est-il précisé. À condition que ceux-ci soient dans l'obligation d'utiliser leur voiture pour se rendre à leur travail.

Contrairement à la remise actuelle sur les prix des carburants qui s'applique à tous, le montant de l'indemnité carburant préparée par les services de l'État sera variable en fonction de la situation de chacun des bénéficiaires. « Plus de 11 millions de foyers, compris entre les déciles 1 à 5 de revenu fiscal de référence par part pourront bénéficier de cette indemnité ».

Quel sera le montant de l'indemnité carburant ?

Plus concrètement, le montant de l'aide – versée en une seule fois – sera compris « entre 100 et 300 euros par véhicule et par actif », explique le gouvernement. La somme obtenue sera toutefois modulée « selon les revenus et la composition du ménage », insiste l'exécutif. Elle comportera un bonus pour les gros rouleurs, c'est-à-dire les personnes qui habitent à plus de 30 kilomètres de leur lieu de travail ou parcourent plus de 12 000 kilomètres par an dans le cadre professionnel

Montant de l'indemnité carburant par profil
Profil salarié Montant de l'indemnité carburant (€) Bonus gros rouleur (12 000 km/an ou trajet domicile-travail > 30 km)
Déciles 1 à 3 de revenu fiscal de référence par part (soit jusqu'à 9 400 € de revenu fiscal de référence par part) 200 € + 100 €
Déciles 4 à 5 de revenu fiscal de référence par part (soit de 9 400 € de revenu fiscal de référence par part jusqu'à 14 100 €) 100 € + 50 €

En pratique, le versement de cette indemnité carburant pour les travailleurs n'est pas automatique. Les personnes concernées devront en faire la demande sur le site de la Direction générale des finances publiques avant de recevoir ensuite la somme correspondant à leur situation directement sur leur compte bancaire, par virement.

Des mesures qui coûtent cher aux finances publiques

Dans un document annexé à la présentation des nouvelles mesures visant à protéger le pouvoir d'achat des Français, l'exécutif précise le chiffrage de ces nouvelles mesures. Le coût de l'ensemble des actions projetées (baisse d'impôts, suppression de la redevance télé, revalorisation de la prime d'activité, du point d'indice des fonctionnaires, des retraites, des bourses et des prestations sociales, bouclier sur les loyers, ...) atteint 20 milliards d'euros. Une somme qui pèsera sur le déficit public pour l'année 2022. La ligne dédiée aux dispositifs carburant est quant à elle évaluée à 4,6 milliards d'euros

Nous vous recommandons

Suzuki engage une flotte hybride auprès de La Solitaire du Figaro

Suzuki engage une flotte hybride auprès de La Solitaire du Figaro

Du 21 août au 11 septembre prochains, les navigateurs de La Solitaire du Figaro s'affronteront dans les eaux de l'Atlantique et de la Manche. Pour les opérations logistiques, le constructeur japonais répond présent avec une flotte d'une...

09/08/2022 | HybrideFlottes
Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Sécurité routière : Marie Gautier-Melleray cède sa place à David Julliard

Nomination

Sécurité routière : Marie Gautier-Melleray cède sa place à David Julliard

L'Automobile & L'Entreprise prend ses quartiers d'été. L'essentiel de l'actu du 1er semestre

L'Automobile & L'Entreprise prend ses quartiers d'été. L'essentiel de l'actu du 1er semestre

Plus d'articles