Profil Plus réaffirme son indépendance

Frédéric MARTY

Sujets relatifs :

Profil Plus réaffirme son indépendance

Profil Plus réaffirme son indépendance

Alors que Continental vient d’entrer au capital d’Alençon Pneus, adhérent de Profil Plus, l’enseigne tient plus que jamais à son indépendance. Pourtant, l’arrivée d’un manufacturier parmi les actionnaires de l’un des principaux maillons du réseau suscite quelques interrogations. Fort de 44 points de vente, le négociant basé à Alençon (61) est l’un des six créateurs du réseau Profil Plus. Son dirigeant, Jean-Paul Siney, présidait également jusqu’à une date récente le réseau Profil Plus depuis sa fondation.

Après l’arrivée de Continental comme partenaire, J.-P. Siney n’a pas souhaité poursuivre un nouveau mandat à la tête du réseau. L’assemblée générale ordinaire du 22 juin dernier a donc entériné l’élection de Michel Simon, président du Groupe Simon, pour lui succéder. Les autres membres du comité de direction sont Marie-Christine Billaud (Chouteau Pneus), Fabrice Grosjean (Grosjean Pneus), Frédéric Livenais (Cailleau Pneus), Sylvain Massa (Groupe Massa) et Lionel Vaysse (Vaysse Pneus).

Pour assurer la direction opérationnelle de Profil Plus, Pascal Audebert a été reconduit dans ses fonctions de directeur général. Ce dernier est clair sur l’avenir de l’enseigne et les intentions de ses adhérents. « Dès le départ, le réseau a été créé par des indépendants et nous sommes convaincus que c’est l’un des éléments majeurs de notre réussite. Cette indépendance nous offre une relation privilégiée avec l’ensemble de nos fournisseurs, ce qui est indispensable vu nos volumes. Les adhérents se développent indépendamment mais aussi en commun. »

En ouvrant une partie de son capital à Continental, J.-P. Siney a trouvé un allié de poids pour pérenniser sa société. Le chef d’entreprise aurait sans doute commis une erreur en refusant l’offre du manufacturier. Cependant, la firme allemande joue le rôle du loup dans la bergerie. Pour P. Audebert, « le fait d’avoir un manufacturier parmi les actionnaires d’un de nos adhérents ne pose pas de problèmes, à condition qu’il suive la politique de l’enseigne. »

Aujourd’hui, J.-P. Siney reste propriétaire d’Alençon Pneus et membre de Profil Plus. Le dirigeant a été clair avec ses partenaires de longue date. Cependant, qu’en sera-t-il demain ou après-demain ? Continental a déjà repris Eurotyre et il paraîtrait logique de voir Alençon Pneus rejoindre cet ensemble un jour ou l’autre. Le manufacturier renforcerait ainsi son réseau et suivrait ainsi les exemples de Bridgestone (First Stop), Goodyear-Dunlop (Vulco) et Michelin (Euromaster). « Continental nous a expliqué sa position et ce choix n’est pas le sien aujourd’hui », ajoute P. Audebert. En effet, la firme germanique devra peut-être investir dans d’autres entreprises pour constituer un réseau représentatif.

Nous vous recommandons

Rétromobile revient du 2 au 6 février 2022

Rétromobile revient du 2 au 6 février 2022

Reporté depuis deux ans, le salon Rétromobile revient du 2 au 6 février prochains à Paris. L'événement occupera les halls 1, 2 et 3 du parc des expositions de la Porte de Versailles.Le retour de Rétromobile est officialisé. Le salon...

22/10/2021 | AftermarketFleet
Crise des semi-conducteurs : Renault Group évalue les pertes…

Crise des semi-conducteurs : Renault Group évalue les pertes…

Fin des moteurs thermiques : la Fondation Nicolas Hulot appelle à une stratégie claire pour la France

Fin des moteurs thermiques : la Fondation Nicolas Hulot appelle à une stratégie claire pour la France

La prolongation du bonus écologique confirmée

La prolongation du bonus écologique confirmée

Plus d'articles