Project44 révèle que les retards d'expédition sont montés en flèche en 2021

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Project44 révèle que les retards d'expédition sont montés en flèche en 2021

© Project44

Pour Project44, 2021 a définitivement été une année compliquée pour les expéditeurs comme pour les transporteurs et les consommateurs, car les principes du « juste à temps » se sont effondrés, faisant exploser les retards.

L’année 2021 restera dans les mémoires comme l'une des plus tumultueuses de l'histoire moderne pour les supply chain. L'effet domino provoqué par les changements de comportement d'achat liés à la pandémie a bouleversé un secteur qui s'appuyait depuis 40 ans sur des principes de « juste à temps » bien rodés, au point de rompre les équilibres capacitaires des navires, des sites d’entreposage, des quais et des chauffeurs.

Selon les données de Project44, les retards moyens d'expédition en 2021 de la Chine vers les ports de la côte Ouest des États-Unis ont augmenté de 114%, à 2,46 jours (par rapport à 2020). Une valeur encore plus élevée en Europe, avec une augmentation de 172%, à 1,65 jours en 2021.

5 jours de retard en moyenne pour les transporteurs

Le principal problème provient de l’engorgement des routes maritimes, mais il se répercute ensuite sur toute la chaîne, même si les transporteurs ont commencé à tenir compte de ces goulets d'étranglement dans leurs calendriers prévisionnels. « Les données qui comparent la date d'arrivée initialement prévue par le transporteur à la date d'arrivée réelle révèlent des retards moyens d'expédition de 5 jours au cours du dernier semestre de 2021 », pointe l’étude.

L’étude précise aussi que la situation n’a pas un impact significatif sur les prix, car « de nombreux chargeurs se contentent désormais de contrats à très long terme pour se prémunir contre toute volatilité des prix ». En fin, elle conclut que les perspectives d’amélioration pour 2022 restent encore très incertaines.

Nous vous recommandons

Le groupe Delavenne retient Bridgestone pour sa gestion de flotte

Le groupe Delavenne retient Bridgestone pour sa gestion de flotte

Le transporteur possédant une centaine de véhicules a fait appel au célèbre pneumaticien ayant diversifié son activité dans le fleet management pour administrer son parc roulant.Spécialisée en transport et logistique, la société...

Les chargeurs éco-responsables ont leur label

Les chargeurs éco-responsables ont leur label

TRM : une hausse des coûts de production de près de 9 % en 2023

TRM : une hausse des coûts de production de près de 9 % en 2023

Décision PL anime la communauté du TRM avec #CONNECT Trucks

Décision PL anime la communauté du TRM avec #CONNECT Trucks

Plus d'articles