PSA et Total associés dans la fabrication de batteries

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

, ,
PSA et Total associés dans la fabrication de batteries

PSA et Total associés dans la fabrication de batteries

Les groupes PSA et Total investissent 5 milliards d’euros dans la création d’Automotive Cells Company, co-entreprise dédiée à la fabrication de batteries en Europe.

PSA/Opel et Total/Saft ont signé un accord pour la création de la co-entreprise Automotive Cells Company (ACC). Yann Vincent (directeur industriel de PSA) est nommé directeur général de la société. Il aura pour mission de la mettre en œuvre et de la développer. Ghislain Lescuyer (dirigeant de Saft), quant à lui, est nommé président du conseil d’administration.

Devenir un acteur mondial de référence

Avec cette association, les partenaires souhaitent mettre en place un acteur mondial de référence dans le développement et la fabrication de batteries pour l’industrie automobile au meilleur niveau de performance dès 2023.

Total/Saft apportera son expertise en matière de R&D et d’industrialisation, et le groupe PSA sa connaissance du marché automobile et son expérience dans la production en grande série.

Le centre de R&D situé à Bordeaux et le site pilote de Nersac (Charente) sont déjà en phase de démarrage pour permettre la mise au point de nouvelles technologies de cellules lithium-ion de haute performance. À l’issue de cette phase de R&D, le lancement de la production en série est prévu dans deux grands centres industriels basés à Douvrin (Pas-de-Calais) et à Kaiserslautern, en Allemagne. Objectif : développer une capacité de production indispensable pour accompagner la croissance de la demande de véhicules électriques sur un marché européen estimé à 400 GWh de batteries à l’horizon 2030, soit quinze fois plus que le marché actuel.

Assurer l’indépendance industrielle de l’Europe

Avec la création d’ACC, les deux groupes souhaitent assurer l’indépendance industrielle de l’Europe, tant pour la conception que pour la fabrication des batteries avec une capacité de 8 GWh dans un premier temps, pour atteindre à l’horizon 2030 une capacité cumulée de 48 GWh sur l’ensemble des deux sites. Cela correspondra à la production d’un million de véhicules électriques par an, soit plus de 10 % du marché européen.

Ce projet bénéficie du soutien financier des pouvoirs publics français et allemands pour un montant de 1,3 milliard d’euros. L’ensemble du projet représente plus de 5 milliards d’euros d’investissements.

Nous vous recommandons

Renault Truks Oil trouve la parade contre la cristallisation des SCR

Entretien

Renault Truks Oil trouve la parade contre la cristallisation des SCR

La cristallisation des systèmes SCR sur les véhicules peu utilisés ou en arrêts fréquents est une problématique récurrente pour les entreprises de transport, de travaux publics et de services auprès des collectivités, qui doivent...

La FNA apporte son assistance à la sphère LKQ-Van Heck Interpièces France

La FNA apporte son assistance à la sphère LKQ-Van Heck Interpièces France

Philippe Astier rejoint Kadensis (Renault-Nissan)

Nomination

Philippe Astier rejoint Kadensis (Renault-Nissan)

Clas lève les batteries des VE

Clas lève les batteries des VE

Plus d'articles