Que coûte réellement la distribution auto aux constructeurs ?

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,
Que coûte réellement la distribution auto aux constructeurs ?

Que coûte réellement la distribution auto aux constructeurs ?

Le CNPA vient de révéler une étude de TCG Conseil qui montre ce que coûte réellement les réseaux de distribution aux constructeurs et leur marge.

Stellantis, qui souhaite réformer sa distribution, affirmait il y a peu qu’elle lui coûte 30 % du prix de vente d’un véhicule. Trop chère. Face à cette affirmation, le CNPA a demandé, pour y voir plus clair, au cabinet TCG Conseil d’analyser la structure des coûts de distribution. Une première.

L’étude montre que le coût de distribution au niveau des réseaux s’élève en 2019 à 25,7%. mais il faut déduire à ce coût 9 % de marge brute du concessionnaire (différence entre le chiffre d’affaires net et les coûts d’acquisition des véhicules neufs réglés par les distributeurs auprès de leur constructeur), les différentes primes et moyens commerciaux accordés aux réseaux (16,7 %), les remises clients en moyenne de 18,5%. On arrive ainsi au résultat que la marge de distribution réseaux s’établit à 7,2 %.

Pour le CNPA, cette marge de 7,2 % reste limitée et maitrisée. Elle permet au distributeur d’être en mesure de proposer des services indispensables aux clients : mise à disposition d’une offre de proximité, véhicules d’exposition et d’essai, possibilité d’avoir recours à des équipes de vente dédiées et formées, livraison et mise en main du véhicule, etc. Le secteur de la distribution automobile représente aujourd’hui 13.000 points de vente et emploie 150.000 salariés sur l’ensemble du territoire.

« Si la distribution au sens strict a un coût - de l’ordre de 7 % et non pas de 30 %, chiffre qui intègre tous les frais de commercialisation - la crise sanitaire a rappelé combien les réseaux sont, en réalité, sans prix. Pour les Pouvoirs Publics comme pour les constructeurs, ce sont des amortisseurs très précieux ! » commente Xavier Horent, délégué général du CNPA.

Nous vous recommandons

Journée de la filière automobile : Luca de Meo Renault estime que la France peut encore rattraper son retard

Journée de la filière automobile : Luca de Meo Renault estime que la France peut encore rattraper son retard

Dans une brillante allocution, Luca de Meo, directeur général du groupe Renault, a pointé les lacunes actuelles de la France et de l’Europe, tout en estimant qu’il n’était pas trop tard pour retrouver une part importante de la...

26/10/2021 | FleetAftermarket
Autopromotec 2022 : des exposants encore attendus

Autopromotec 2022 : des exposants encore attendus

[Vidéo] Devenir un spécialiste de la reproduction de clés avec Silca

[Vidéo] Devenir un spécialiste de la reproduction de clés avec Silca

Castrol lance sa gamme Transmax pour transmissions

Castrol lance sa gamme Transmax pour transmissions

Plus d'articles