Quelles mobilités pour quelle région du monde ?

Quelles mobilités pour quelle région du monde ?

Aux États-Unis, le taux d’utilisation de la voiture personnelle grimpe à 75 % !

Telle est la question que s’est posé Statista, portail en ligne compilant des données issues d’instituts, d'études de marché et du secteur économique, dans sa récente enquête sur les modes déplacements quotidiens par pays.

La popularité de la voiture ne faiblit pas, ou si peu. Comme le constate en effet le Global Consumer Survey de Statista, qui a sondé de 1 600 à 6 200 représentants de 18 à 64 ans dans six principaux pays (France, États-Unis, Chine, Brésil, Corée du Sud et Pays-Bas), la part de l’automobile dans les trajets quotidiens s’avère toujours importante. Tout particulièrement outre-Atlantique.

Les Américains fous de leur voiture, les Français non loin derrière       

Dans les six régions étudiées par l’enquête Statista, plus de la moitié des usagers interrogés admettent prendre leur véhicule pour se transporter de leur domicile à leur lieu de travail ou d’étude. Aux États-Unis, le taux d’utilisation de la voiture personnelle grimpe même à 75 %! Il faut dire que, chez nos voisins américains, l'automobile est un bien culturel fort et qu’elle occupe toujours une place centrale dans la vie quotidienne comme dans les financements d'infrastructures.

Le podium se partage ensuite entre la France – avec 69 % de ses sondés prenant quotidiennement le volant – et la Chine (64 %). Dans l’Hexagone, des politiques de restriction de circulation de la voiture dans les villes sont pourtant à l’œuvre mais son usage encore indispensable dans certaines localités et le manque de réseau de transports alternatifs semblent continuer à jouer en sa faveur. Inversement, en Corée du Sud et aux Pays-Bas où les transports en commun et la pratique du vélo sont développés et encouragés, la part du VP chute respectivement à 53 et 55 %.

Des services de libre-service différemment appréciés

L’étude de Statista s’intéressait également aux modes de mobilités douces et partagées comme les trottinettes électriques, vélos et scooters en libre-service. Sur ce créneau, ce sont les Chinois qui se révèlent les plus friands, avec presque un quart des sondés adeptes (23 %), devant les États-Unis (13 %) et le Brésil (9 %). Les Français, eux, ne s’y adonnent qu’à hauteur de 8 %, préférant le vélo pour 14%. Les champions de la petite reine demeurent toutefois, et sans surprise compte tenu de l’attrait des Néerlandais pour ce type de véhicule aux vertus écologiques, les habitants des Pays-Bas. Parmi ceux interrogés, ils sont en effet 35 % à utiliser un vélo personnel, loin devant les Chinois (16 %) et les Français (14 %).

Nous vous recommandons

En France, 50 % des flottes automobiles capables de passer à l'électrique en restant rentables selon Geotab

Etude

En France, 50 % des flottes automobiles capables de passer à l'électrique en restant rentables selon Geotab

Selon une étude européenne menée par le télématicien, la moitié des parcs automobiles français de véhicules commerciaux sont aujourd'hui en capacité d'assurer leur transition vers l'électrique tout en restant rentable. Un résultat...

La Renault Mégane E-Tech prend la tête des ventes de véhicules électriques

La Renault Mégane E-Tech prend la tête des ventes de véhicules électriques

Les prix du carburant et le dernier kilomètre en tête des préoccupations des flottes pour cet hiver

Les prix du carburant et le dernier kilomètre en tête des préoccupations des flottes pour cet hiver

Sécurité routière : l’été résumé par un triste bilan

Sécurité routière : l’été résumé par un triste bilan

Plus d'articles