Entretien

Questions à…Bertrand Gousset, directeur global operations d’Arval France

Fabio CROCCO
Questions à…Bertrand Gousset, directeur global operations d’Arval France

Bertrand Gousset, directeur global operations d’Arval France précise la volonté du loueur de mettre en place son propre réseau d’après-vente.

Le Loueur longue durée Arval France, filiale de BNP Paribas, vient d’annoncer sa volonté de mettre en place, comme il l’a déjà fait en Italie, un réseau de garages labélisés qui s’appuie sur des ateliers sélectionnés selon des critères annoncés comme particulièrement rigoureux.

Deux niveaux de centres sont définis, avec une signalétique claire : Arval Centers et Arval Premiums Centers. Les premiers seront plutôt spécialisés dans un domaine et doivent être en mesure de proposer des solutions de mobilité. Ils seront au nombre de 1000 en 2025.

Les seconds sont des ateliers multi-activités, à même d'opérer tous types d’interventions. Ateliers encore plutôt rares en France. Ils seront à terme au nombre de 300. Un premier centre sera nommé très prochainement. Arval France reste discret sur son identité. S’agit-il d’un atelier de la sphère du groupe Emil Frey France dont Arval France s’est dernièrement rapproché autour d'un projet commun ? Réponse dans quelques jours.

Arval France reste tout aussi silencieux sur les enseignes approchées. Réseaux constructeurs, enseignes de MRA, Centres auto ? Rien ne filtre malgré nos questions posées à Bertrand Gousset, directeur global operations d’Arval France. L’aventure, première du genre en France, ne fait que démarrer et pourrait se multiplier de la part d’autres acteurs de la location sur un marché de l’après-vente automobile qui sera de plus en plus « prescrit ».

Décision Atelier : Quels bénéfices attendez-vous de la création de vos deux réseaux après-vente ?

Bertrand Gousset : Ce que nous attendons au travers de ces réseaux préférentiels, c’est de pouvoir offrir à nos clients et aux conducteurs un service de qualité. Nous souhaitons leur offrir une expérience irréprochable. Pour cela, nous souhaitons qu’ils se dirigent en priorité dans des réseaux, sélectionnés avec le plus grand soin, où nous sommes certains qu’ils trouvent cette qualité de service.

Décision Atelier : Sur quelles bases allez-vous sélectionner vos ateliers partenaires ?

Bertrand Gousset : Nous travaillons depuis 30 ans avec des milliers de garages partout sur le territoire. Nous les connaissons en grande majorité tous bien. On construit une nouvelle offre avec un package un peu différent mais bien souvent en s’appuyant sur des partenaires que l’on connait de longue date. Mais tous ne seront pas reconduits car nous avons revus avec plus de rigueur nos critères de sélection au niveau du service, de la formation, de la compétence, de la qualité des locaux, des équipements et de la RSE. Cette sélection se fait au travers d’un questionnaire, de visites de nos experts et d’une grille de notation. En fonction du bilan, l’atelier peut être retenu et devenir labélisé. La sélection c’est aussi une histoire d’homme, de proximité et de confiance. C’est comme cela que l’on construit un partenariat durable avec succès. En 2025, avec 1300 garages labélisés, nous serons au-delà du nombre d’ateliers que nous avons déjà qualifiés. C’est donc un élargissement. Pour bien couvrir le territoire national, nous continuerons à travailler avec un ensemble d’autres prestataires agréés de troisième niveau.

Décision Atelier : Ces réseaux seront encadrés. Cela concerne aussi la fourniture de pièces et des prix de main-d’œuvre négociés ?

Bertrand Gousset : Il a en effet des accords qui sont signés et une charte d’engagement. Sur les tarifs, quand des garages appartiennent à des réseaux, nous sommes sur des accords qui sont négociés globalement avec la tête de réseau et qui se déclinent ensuite au niveau des garages. Il n’y a donc pas de surprise du côté du garage comme pour nous.

Décision Atelier : Pourriez-vous labéliser tout un réseau ?

Bertrand Gousset : Non ! Même si nous signons des accords nationaux avec des enseignes, ce n’est pas pour autant que chacun des adhérents remplit tous nos critères de sélection. Le choix se fait site par site. On se refuse d’avoir cette approche systématique de signer avec un réseau et d’embarquer tout le monde sans avoir la garantie d’avoir la même qualité de service partout. Cela peut se faire progressivement.

Décision Atelier : A quels types de garages vous adressez-vous ?

Bertrand Gousset : Cela s’adresse à tous nos agréés. Pour être labellisé, il faut que le garage soit multimarque et en capacité de couvrir tout un ensemble de services. Nous regardons plutôt vers des garages capables de faire de la carrosserie, de l’entretien, de la réparation, du vitrage, de pneu. Il faut être en mesure de traiter l’ensemble de la gamme des services. Plus l’offre sera complète, plus le conducteur trouvera sur place la réponse à tous ses besoins.

Décision Atelier : Arval c’est une flotte de près de 348 000 véhicules en France. Combien cela vous coûte pour les entretenir ?

Bertrand Gousset : Je ne peux pas répondre à cette question. Mais ce sont des sommes conséquentes comme vous pouvez l’imaginer.

Nous vous recommandons

Clas complète son équipe commerciale

Clas complète son équipe commerciale

L’outilleur savoyard annonce la nomination de Gaël Waeles au poste de commercial pour la région Auvergne-Rhône-Alpes.Gaël Waeles a débuté sa carrière chez Renault. Après deux années, il intègre une concession Nissan dans le sud...

29/11/2022 | Clas
Vasano Solutions scrute les avis des Français sur les enseignes de l'après-vente automobile

Etude

Vasano Solutions scrute les avis des Français sur les enseignes de l'après-vente automobile

Mobivia officialise Afteriize, première marketplace de la data liée à l’usage de l’automobile

Mobivia officialise Afteriize, première marketplace de la data liée à l’usage de l’automobile

Grup Eina, « joyau de la couronne » de Parts Holding Europe

Grup Eina, « joyau de la couronne » de Parts Holding Europe

Plus d'articles