Questions à : Damien Oudin, directeur marketing pour la rechange TC4, France & Benelux de Michelin

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,
Questions à : Damien Oudin, directeur marketing pour la rechange TC4, France & Benelux de Michelin

Questions à : Damien Oudin, directeur marketing pour la rechange TC4, France & Benelux de Michelin

Dans un univers de plus en plus concurrentiel où les marques de pneumatiques se développent et où le premium perd des parts de marché au niveau mondial, Michelin défend son leadership sur le premium.

Décision Atelier : Comment évoluent les positions de Michelin sur le marché français ?
Damien Oudin : Nous ne communiquons pas de chiffres. Ce que je peux vous dire, c’est que nous évoluons sur un marché en retrait sur les six premiers mois de l’année. Les ventes aux consommateurs baissent de 2,4 %. Bonne nouvelle tout de même, les ventes de pneus toutes saisons restent très dynamiques, avec une croissance de 39 %. Le marché des pneus 18 pouces et plus augmente aussi de 16 %. C’est une bonne nouvelle pour la distribution car ces deux types de pneus dégagent de fortes marges. Pour répondre plus directement à votre question, Michelin reste le leader mondial sur le pneu économe en énergie. En France, nous avons une belle réussite sur le segment des pneus toutes saisons avec environ trois pneus sur quatre sur le segment premium. Nous avons contribué à dynamiser cette catégorie depuis quatre ans. C’est pour nous un segment d’avenir qui continuera à croître.

DA : Comment s’explique cet engouement pour les pneus quatre saisons ?
DO : La catégorie a explosé avec l’arrivée de notre CrossClimate en 2015. Avant cela, ce type de pneu ne représentait que 0,4 % du segment premium, contre 11 % en 2018. Il y a une forte attente du consommateur sur ce produit, qui apporte de la sécurité en toutes conditions. Bien que plus cher, le CrossClimate a été bien porté par la distribution. Il a permis à Michelin de renforcer sa position comme fabricant de pneus à la performance durable. J’ajoute que le CrossClimate n’a pas cannibalisé les ventes de pneus hiver.

Nous sommes numéro un en notoriété spontanée. Les clients Michelin sont les plus fidèles et nous recommandent à 95 %.

DA : Les marques de pneus se sont multipliées ces dernières années. Michelin a-t-il toujours le même leadership aux yeux des Français ?
DO : Il est vrai que la concurrence s’élargit, avec de nouveaux besoins de la part des consommateurs mais aussi de nouveaux modes de consommation et de distribution. Néanmoins, notre marque se maintient très bien sur le marché français. Elle reste la marque préférée des automobilistes européens. Nous sommes numéro un en notoriété spontanée. Les clients Michelin sont les plus fidèles et nous recommandent à 95 %. Nous restons très mobilisés pour garder notre leadership.

Retrouvez l’intégralité de l’entretien dans le prochain numéro de Décision Atelier

Nous vous recommandons

D'excellents résultats pour Parts Holding Europe

D'excellents résultats pour Parts Holding Europe

Parts Holding Europe a publié d'excellents résultats au troisième trimestre. L'action D'Ieteren, maison mère du groupe de distribution, n'a pas complètement profité de ces bons chiffres.C’est désormais du côté de D’Ieteren,...

ZF Aftermarket lance une gamme de ressorts pneumatiques

ZF Aftermarket lance une gamme de ressorts pneumatiques

Spheretech lance de nouvelles solutions de traitement des filtres à particules

Spheretech lance de nouvelles solutions de traitement des filtres à particules

Clas complète son équipe commerciale

Clas complète son équipe commerciale

Plus d'articles