Questions à Olivier Fort, président d’Autoéco

Questions à Olivier Fort, président d’Autoéco

Olivier Fort, président d’Autoéco.

Partenaire de la cérémonie des Prix de l’Équipement de garage, Autoéco est la plateforme de la branche des services de l’automobile dédiée à la traçabilité du recyclage des déchets issus de la réparation. Elle suit l’activité de 35 000 réparateurs et 35 types de déchets tracés. 32 enseignes font aujourd’hui appel à cet observatoire vertueux.    

Décision Atelier : Qui est Autoéco ?

Olivier Fort : Notre travail consiste à remonter les données de collecte des déchets des garages, ceci afin d’aider les réseaux à rendre les ateliers plus performants en la matière. Nous sommes un observatoire en relation avec 35 filières de collecte. Le fond de notre métier c’est de la data. Avec ces données, on exprime des choses et faisons de l’animation environnementale auprès des ateliers afin qu’ils respectent bien la loi et l’environnement.

Décision Atelier : Quelles sont les motivations qui vous ont conduit à être partenaire des Prix de l’Équipement de garage que nous organisons ?

Olivier Fort : Autoéco est bien implanté chez les réseaux de marques avec 95 % de représentativité. Côté après-vente multimarque, on pêche un peu même si de grandes enseignes font appel à nos services. Pourtant, c’est auprès de ces acteurs qu'il reste un important effort à faire dans le traitement des déchets.

Décision Atelier : Cette gestion des déchets reste compliquée pour les artisans qui n’ont pas toujours les moyens de la rigueur…

Olivier Fort : Au contraire des concessionnaires, les artisans n’ont pas de personne dédiée à cette gestion qui demande du temps. L’environnement passe alors après tout le reste. On constate aussi une méconnaissance des règles en vigueur et un manque d’informations qui conduisent à faire des erreurs. Notre rôle est de porter régulièrement et de manière simple les bonnes informations aux têtes de réseaux afin qu’elles descendent ensuite vers leurs adhérents réparateurs.

Décision Atelier : Cela est d’autant plus urgent que la réglementation se durcit …

Olivier Fort : Finies en effet les années d’insouciance écologique. Au-delà de la répression, avoir une affaire en règle sur le plan écologique la valorise au moment de la revente. Les clients commencent aussi à être regardants sur cet aspect des choses.

Décision Atelier : Comment aider directement les garagistes pour rendre cette gestion plus simple et conforme ?

Olivier Fort : Il faut déjà que la tête de réseau soit active sur le conseil et le suivi suite à notre intervention. Ensuite, nous sommes en mesure de fournir des solutions qui permettent de faire simplement des calculs de refacturation du traitement des déchets aux clients, un acte qui est encadré par la loi.

Nous vous recommandons

Vitrage : une année 2022 « exceptionnelle » pour France Pare-Brise

Vitrage : une année 2022 « exceptionnelle » pour France Pare-Brise

Le spécialiste de la réparation de vitrage, France Pare-Brise, tire un bilan extrêmement positif de l’activité 2022, en croissance de 14 %. La part des clients professionnels fait un bon de 22 %.En toute transparence, le réseau de...

27/01/2023 | CarrosserieVitrage
Pneumaclic met l'accent sur le service client

Pneumaclic met l'accent sur le service client

Recyclage : Indra exporte son savoir-faire

Recyclage : Indra exporte son savoir-faire

Mobilians veut stimuler le jeu collectif en 2023

Mobilians veut stimuler le jeu collectif en 2023

Plus d'articles