Recharge : Tesla ouvre son réseau France à d’autres marques

Recharge : Tesla ouvre son réseau France à d’autres marques

© Tesla/Avere-France/Twitter

En novembre 2021, le constructeur américain décidait de rendre ses Superchargeurs accessibles aux conducteurs de modèles autres que les siens aux Pays-Bas. Aujourd’hui, il étend son projet pilote à une quinzaine de stations en France.

Rappelez-vous : au printemps dernier, le ministre des Transports allemand avait demandé à Tesla d’ouvrir ses Superchargeurs – on en dénombre 30 000 dans le monde – pour tous les types de véhicules, même ceux n’étant pas siglés de sa marque. Une requête qui devait permettre à l’infrastructure de recharge nationale de s’étoffer. En réponse, le constructeur américain a lancé un projet pilote au Pays-Bas en novembre dernier. Ainsi, certaines stations sont désormais partagées avec les conducteurs de véhicules électriques hors Tesla via l'application de la marque (version 4.2.3 ou supérieure). Une expérimentation qui, depuis le 31 janvier 2022, a été transposée en France dans seize stations près de Paris, Lille, Lyon, Nantes ou Bordeaux.

Les pro-Tesla ne seront pas lésés

« Plus de clients utilisant le réseau Supercharger assurent une expansion plus rapide » afin « d'encourager davantage de conducteurs à passer à l'électrique », justifie Tesla dans un communiqué. La marque tient cependant à rassurer ses fidèles en garantissant que « les conducteurs de Tesla peuvent continuer à utiliser ces stations comme ils l'ont toujours fait, et nous surveillerons de près chaque site pour détecter les embouteillages et écouterons les clients sur leurs expériences. »

Il faut noter toutefois que tous les véhicules ne peuvent pas se brancher sur les Superchargeurs de Tesla puisque seuls les véhicules électriques ou hybrides rechargeables dotés d’un connecteur de charge rapide Combo pourront y accéder. Sont donc exclus tous les véhicules intégrant le standard CHAdeMO comme la Nissan Leaf. Niveau tarif, enfin, les utilisateurs « non-Tesla » devront régler une facture un peu plus élevée que celle appliquée aux propriétaires de la marque, à 0,57 €/kWh. Ils pourront toutefois souscrire à une formule d’abonnement de 12,99 €/mois avançant un tarif préférentiel de 0,40 €/kWh en moyenne. Et, tout comme pour les propriétaires de Tesla, des « frais d’occupation injustifiée » (allant de 0,50 à 1 €/min) seront comptés.

Nous vous recommandons

Suzuki engage une flotte hybride auprès de La Solitaire du Figaro

Suzuki engage une flotte hybride auprès de La Solitaire du Figaro

Du 21 août au 11 septembre prochains, les navigateurs de La Solitaire du Figaro s'affronteront dans les eaux de l'Atlantique et de la Manche. Pour les opérations logistiques, le constructeur japonais répond présent avec une flotte d'une...

09/08/2022 | HybrideFlottes
Paris Automotive Week : Le constructeur chinois BYD confirme sa participation au Mondial de Paris

Événement

Paris Automotive Week : Le constructeur chinois BYD confirme sa participation au Mondial de Paris

Dieselgate : Stellantis (Fiat Chrysler Automobiles) condamné à 300 millions de dollars d'amende aux États-Unis

Dieselgate : Stellantis (Fiat Chrysler Automobiles) condamné à 300 millions de dollars d'amende aux États-Unis

Renault Group a quitté son siège de Boulogne-Billancourt

Vu sur les réseaux sociaux

Renault Group a quitté son siège de Boulogne-Billancourt

Plus d'articles