Renault Austral, le SUV de la montée en gamme

Renault Austral, le SUV de la montée en gamme

La grille tarifaire du Renault Austral s’échelonne entre 33 400 euros pour une version Equilibre et 44 900 euros pour la version Iconic Esprit Alpine.

Avec son plan stratégique Renaulution et son offensive produits, la marque au losange est bien décidée à reconquérir des parts de marché, notamment sur le segment C. Par rapport au Kadjar, Renault monte en gamme avec l’Austral. De quoi rivaliser avec l’indétrônable Peugeot 3008.

Sur le papier, le Renault Austral aligne les arguments et donne le ton. Pilier de la reconquête du segment C menée par la marque au losange, l'Austral poursuit l’offensive amorcée par l'Arkana et la nouvelle Mégane E-Tech Electric sur ce segment. Le troisième SUV veut rompre avec son prédécesseur le Kadjar – « nous avons des ambitions de conquête importantes, on n’est pas seulement sur l’ancienne clientèle du Kadjar », confirme le directeur commercial France de Renault France, Ivan Segal – et refléter le modernisme instauré par Renault dans son plan Renaulution. Le nouveau logo « Nouvel’R » apposé sur la calandre n’est pas le seul témoin. Direction donc, dans l’habitacle du nouveau bolide.

Face au conducteur se dresse le double écran Open R de 12 pouces chacun, emprunté à la Mégane E-Tech Electric. L’interface est plus que convaincante, intuitive à l’image d’un smartphone, avec un menu bien complet. L’écran vertical est prolongé par une colonne centrale offrant plusieurs rangements (2 et 3,6 litres) ainsi qu’un chargeur à induction. Si Renault se targue d’y avoir intégré un repose-main coulissant, inspiré de l’univers aéronautique, l'effet « wahou » recherché n'a pas eu lieu. Proéminent, l’élément est tout sauf raffiné et n’est pas indispensable. Les goûts et les couleurs…

La gamme du SUV s’articule autour de trois finitions (Equilibre, Techno et Iconic) ainsi qu’une version sportive Esprit Alpine mise à notre disposition lors de l’essai sur les routes espagnoles (E-Tech Full Hybrid 200 ch). Bien qu’avec l’intégration d’Alpine, « on est sur du look et non pas de la performance », poursuit le dirigeant, la présence de la marque sportive est savamment mise en valeur sans trop prendre le dessus : surpiqûres bleues sur les sièges et le tableau de bord, surpiqûres tricolores à l’intérieur du volant en cuir Nappa, logo sur les appui-têtes ou encore le drapeau tricolore sur le profil des sièges. De quoi flatter le SUV familial généraliste. Conçu à partir de la nouvelle plateforme CMF-CD de l’Alliance, le véhicule propose cinq vraies places. À l’arrière, le rayon aux genoux atteint 27,4 cm et la hauteur sous pavillon est supérieure à 90 cm. Le coulissement indépendant sur 16 cm de chaque fauteuil assure un volume plus conséquent dans le coffre.

Une conduite souple et agile

Le véhicule offre une tenue de route irréprochable, même en montagne, grâce à la troisième génération du système à quatre roues directrices de Renault (4Control Advanced). Celui-ci permet au véhicule de braquer avec un rayon de 10,1 mètres, une distance plus courte que chez certains concurrents. Côté consommation, le record a été de 4,8 l/100 km sur un parcours de 62 kilomètres mêlant autoroute et ville. Le premier jour, nous étions à 6,8 l/100 km avec une allure plus soutenue et des chemins plus escarpés. Enfin, derniers bons points pour l’effort accordé à l’acoustique, favorisant une conduite silencieuse, ainsi qu’à l’affichage tête haute de 9,3 pouces, qui affiche directement sur le pare-brise les informations liées à la navigation (vitesse actuelle, vitesse maximale autorisée, direction).

Outre le nouveau moteur E-Tech Full Hybrid, disponible en 160 ou 200 chevaux, le modèle accueille également un moteur Mild Hybrid Advanced 48V et un moteur Mild Hybrid 12V. La grille tarifaire s’échelonne entre 33 400 euros pour une version Equilibre et 44 900 euros pour la version Iconic Esprit Alpine. Échaudé par les problèmes de production liés à la crise des semi-conducteurs, Renault n’a pas souhaité fournir d’objectifs de vente pour le nouvel Austral. Toujours est-il que le constructeur tricolore affirme prioriser ses lignes de production et fabriquer assez d’unités pour soutenir le lancement commercial de chaque nouveau modèle.

Nous vous recommandons

Pacifica rejoint Better Driving Community pour accéder aux données de conduite

Pacifica rejoint Better Driving Community pour accéder aux données de conduite

Pacifica, filiale d’assurance dommages de Crédit Agricole Assurances, rejoint la Better Driving Community pour accéder aux données de conduite de ses assurés.Pacifica, filiale d’assurance dommages de Crédit Agricole Assurances,...

Aramisauto allonge ses contrats de LOA pour abaisser les mensualités

Aramisauto allonge ses contrats de LOA pour abaisser les mensualités

Bornes de recharge : miio s’associe à Power Dot

Bornes de recharge : miio s’associe à Power Dot

Rachat de LeasePlan par ALD : la Commission européenne donne son feu vert

Rachat de LeasePlan par ALD : la Commission européenne donne son feu vert

Plus d'articles