Renault devrait placer le siège de sa filiale Power en Espagne

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Renault devrait placer le siège de sa filiale Power en Espagne

Renault devrait choisir l'Espagne, à savoir Madrid, pour implanter le siège de sa future filiale Power dédiée aux technologies thermiques.

© Clotilde Gaillard

Selon plusieurs sources évoquées par nos confrères de La Tribuna de Automocion, Renault a choisi l’Espagne pour localiser le siège social de sa future filiale Power, qui abritera aussi, selon toute vraisemblance, la coentreprise avec Geely, Horse.

Renault aurait donc choisi l’Espagne pour implanter le siège social de sa future filiale Power qui regroupera les activités historiques du groupe autour du thermique et de l’hybride, dont la coentreprise Horse, un équipementier spécialiste des groupes motopropulseurs thermiques et hybrides codétenu avec Geely.

Power pour l’Espagne, Ampere pour la France ?

Le siège serait donc à Alcobendas, à proximité de Madrid, dans un local déjà existant de Renault Espagne. La filiale Power aura sa propre direction générale et supervisera des centres de R&D et de nombreuses usines réparties dans le monde. Les équipes auront pour mission de développer des moteurs thermiques, des boîtes de vitesses et des systèmes hybrides (HEV) pour les marques des groupes Renault et Geely, avant de s’ouvrir à des constructeurs extérieurs. Elles développeront aussi des projets sur des carburants alternatifs, et tout indique que le géant pétrolier Aramco interviendra sur cette phase précise. L’interdiction de la vente des moteurs thermiques étant actée en Europe à l’horizon 2035, l’activité commerciale se concentrera majoritairement sur d’autres marchés.

Renault voit son futur en cinq branches

Rappelons que tandis que Jean-Dominique Senard, président du groupe Renault, tente de sauver l’Alliance avec Nissan (et Mitsubishi), Luca de Meo a présenté un deuxième plan stratégique qui opte pour une organisation se déclinant en cinq grandes business units : Ampere (véhicules électriques et software), Power (avec la coentreprise Horse avec Geely et sans doute Aramco), Alpine (véhicules sportifs et univers de la compétition, dont la Formule 1), Mobilize (nouvelles mobilités et services financiers), et The future is neutral (écosystème de l’économie circulaire).

Nous vous recommandons

« Il ne faut pas aller trop vite sur le 100 % électrique », suggère Vincent Salimon (BMW Group France)

« Il ne faut pas aller trop vite sur le 100 % électrique », suggère Vincent Salimon (BMW Group France)

À l'instar d'autres constructeurs comme Toyota, BMW ne se range pas derrière le 100 % électrique. Même si le constructeur bavarois compte commercialiser plus de 50 % de véhicules full électriques à l'horizon 2030, BMW Group entend...

06/02/2023 | BMWBMW Motorrad
Le nouveau constructeur automobile Rivian taille déjà dans ses effectifs

Le nouveau constructeur automobile Rivian taille déjà dans ses effectifs

Volvo et Polestar : « Nous c’est nous et eux c’est eux » dixit Yves Pasquier-Desvignes

Volvo et Polestar : « Nous c’est nous et eux c’est eux » dixit Yves Pasquier-Desvignes

Honda lance une stratégie complète autour de l’hydrogène

Honda lance une stratégie complète autour de l’hydrogène

Plus d'articles