Renault et Vitesco veulent faire baisser les coûts de l’électrification automobile

Alexandre Guillet
Renault et Vitesco veulent faire baisser les coûts de l’électrification automobile

Gilles Le Borgne, Renault Group, et Andreas Wolf, Vitesco Technologies, lors de la signature officielle du partenariat.

© Yves Forestier

Renault Group et Vitesco Technologies ont signé un partenariat pour faire baisser les coûts de l’électronique de puissance dans les systèmes des véhicules hybrides et électriques. Au-delà de ses perspectives d’innovation, le boîtier One Box devra offrir une économie de 30 % sur les technologies actuelles.

Renault Group et Vitesco Technologies ont conclu un partenariat stratégique le 12 juillet 2022 pour le co-développement et la production d’électronique de puissance dans un boîtier One Box pour les groupes motopropulseurs électriques et hybrides. « Ce partenariat avec Vitesco Technologies s’inscrit dans l’intégration de la chaîne de valeur des véhicules électrifiés, avec une meilleure maîtrise des coûts comme priorité numéro un », pose Philippe Brunet, directeur Ingénierie mécanique, thermique et électrique au sein du groupe Renault.

Derrière les briques technologiques, la métaphore du Lego à construire

Il explique qu’un groupe motopropulseur électrique rassemble une machine électrique, un réducteur et de l’électronique de puissance, avec un chargeur, un onduleur et un convertisseur DC-DC. Ce dernier ensemble représente deux tiers du coût de la chaîne de traction et ce n’est pas la spécialité des constructeurs automobiles, surtout qu’il y a une couche logicielle à apporter. Sur la machine électrique, avec Valeo, et le réducteur, Renault maîtrise la valeur ajoutée.

L’accord avec Vitesco Technologies doit permettre à Renault de s’approprier un nouveau savoir-faire sur l’électronique de puissance, un domaine où il travaille aussi avec Bosch ou Continental par exemple. En clair, on parle de réduction des coûts, mais aussi de souveraineté technologique. Et pour gagner du temps, Renault doit s’associer avec un spécialiste. « Nous achetons cette technologie d’électronique de puissance comme nous achetions un turbo auparavant, mais nous nous inscrivons aussi dans une logique de co-innovation », précise Philippe Brunet.

Partage de l'innovation et de la production entre Renault et Vitesco Technologies

Le partenariat a pour objectif de « créer une unité électronique essentielle qui combine tous les composants dans un seul boîtier : le convertisseur DC-DC, le chargeur embarqué OBC et l'onduleur ». Cette One Box doit garantir un meilleur rendement tout en offrant un gain de masse et une réduction des coûts. Ses applications pour les véhicules hybrides (HEV) seront produites par Vitesco Technologies, tandis que les applications pour les véhicules 100 % électriques (BEV) le seront dans une usine Renault.

Le caillou dans la chaussure de la norme Euro 7

La première phase du projet de co-innovation sera localisée à Toulouse, chez Vitesco Technologies, qui concentre l’essentiel des compétences. Plus largement, Philippe Brunet indique que « 65 % de ses équipes d’ingénierie travaillent désormais sur l’électrification des véhicules, le reste restant à pied d’œuvre sur les motorisations thermiques pour se préparer à la norme Euro 7 ». Une norme Euro 7 encore en cours de définition par les instances européennes qui obligent les constructeurs à travailler sur la base d’hypothèses. « Si on ne procède pas ainsi, on sait qu’on ne sera pas à l’heure, car les spécifications précises nous seront données trop tardivement. C’est le cas de tous les constructeurs d’ailleurs », glisse Philippe Brunet.

D'autres contrats d'opportunité gagnés par Vitesco Technologies auprès de Renault

La One Box sera utilisée sur des technologies actuelles (module IGBT, Mosfet silicium…) avec une économie très significative estimée à 30 %. Sur les technologies futures, Philippe Brunet juge que c’est plus difficile à dire, avançant une fourchette de 10 à 20 %.

Il convient encore de noter que Renault a intégré Vitesco Technologies dans son sourcing à court terme pour répondre à la demande croissante sur l’électrification. On parle en l’espèce de fourniture de chargeurs 11 kW, pour le futur Scenic Vision de série ou la R5 électrique, Vitesco Technologies fournissant déjà l’onduleur pour ce modèle attendu en 2024.

Nous vous recommandons

Hyundai et Kia veulent conquérir la Lune

Hyundai et Kia veulent conquérir la Lune

Hyundai et Kia ont signé plusieurs accords de recherche conjoints avec six instituts coréens en vue de développer des solutions de mobilité destinées à explorer la surface de la Lune. Cet engagement fait suite au lancement réussi...

11/08/2022 | KiaMobilités
Le Mercedes-Benz EQS SUV débarque en concessions

Le Mercedes-Benz EQS SUV débarque en concessions

[Essai] Les Matchs de la Rédaction - Citroën ë-C4 / Volkswagen ID.3 : compactes branchées

[Essai] Les Matchs de la Rédaction - Citroën ë-C4 / Volkswagen ID.3 : compactes branchées

Cupra élargit la gamme de motorisations de la Leon

Cupra élargit la gamme de motorisations de la Leon

Plus d'articles