Renault fait aussi dans la cosmétique

Bernard Coste

Sujets relatifs :

Renault fait aussi dans la cosmétique

Renault fait aussi dans la cosmétique

Non, vous ne rêvez pas. Moi aussi, à la lecture du communiqué de Renault, je me suis posé cette question. Difficile d’en saisir la raison, mais Renault fait désormais, aussi, dans la cosmétique.

En partenariat avec un designer spécialisé dans la cosmétique, Renault lance un nouvel accessoire autant surprenant qu’inattendu : le Twingo Nail Polish, un vernis à ongles qui permet aux conductrices de Twingo d’assortir parfaitement la couleur de leurs ongles à la couleur de carrosserie de leur voiture (bleu dragée, rouge flamme, noir étoilé et jaune éclair). Ce vernis à ongles sert également de retouche d’appoint pour la carrosserie.

Imaginez un peu votre copine sortir son vernis à ongles de son sac à main et après avoir ajusté ses ongles, faire le tour de sa voiture à la recherche de petites rayures parasites. Évidemment pas question d’aller acheter son vernis à ongles chez le concessionnaire du coin, vous voyez un peu la tête du magasinier plus habitué à donner des conseils sur des plaquettes de frein. Les commandes se font donc sur Internet.

Dans l’automobile, le teintier change tous les ans avec des nouvelles couleurs de carrosserie et d’autres qui disparaissent. Renault va-t-il suivre toutes ces évolutions ?

Ce vernis à ongles, est-ce encore un effet d’annonce comme en 2002 lorsque Renault annonçait tambour battant son partenariat avec l’Italien Benelli et son entrée dans le monde du scooter ? Résultat 145 immatriculations avant que Renault ne jette l’éponge en juillet 2003.

Toujours en 2002 Renault Sport lance une ligne de bicyclettes très haut de gamme fabriquées par l’Américain Giant. Le produit est méconnu car sa distribution s’appuie sur le réseau de concessions et succursales Renault, lesquels ne semblent pas très motivés pour vendre de la bicyclette. En avril 2004, tous les vélos en stocks dans le réseau sont soldés à moins 50 %, voire 70 %.

Le partenariat avec le Belge Bizobike annoncé en 2014 pour le lancement de son vélo électrique 24 volts à près de 1 400 euros n’a plus, depuis, fait l’objet de communication.

La collaboration entre Renault et l’Anglo-malaysien Caterham annoncée en novembre 2012 a, elle aussi, tourné court en juin 2014. Finalement, la marque Alpine sera produite à Dieppe sans la collaboration de Caterham.

À suivre pour ce vernis à ongles mais, même si on s’appelle Renault, on ne s’improvise pas spécialiste dans tous les domaines.

Bernard Coste (bc@bernard-coste.com) est membre de Team Auto

Nous vous recommandons

L'éditeur de logiciels de gestion de flotte Notilus racheté par Cegid

L'éditeur de logiciels de gestion de flotte Notilus racheté par Cegid

L'éditeur de logiciels de gestion de frais et de flotte automobile Notilus annonce son rachat par Cegid, l'un des « leaders des solutions de gestion cloud pour les professionnels ».Notilus devient "Notilus, a Cegid company". Forte de 25...

Véhicule autonome : la France au huitième rang des pays les mieux placés pour son développement

Véhicule autonome : la France au huitième rang des pays les mieux placés pour son développement

Michelin dans le gotha mondial de l’innovation

Michelin dans le gotha mondial de l’innovation

Plastic Omnium crée une division Éclairage

Plastic Omnium crée une division Éclairage

Plus d'articles