Renault Group présente des ventes et un chiffre d'affaires en baisse à l'issue du premier trimestre 2022

Renault Group présente des ventes et un chiffre d'affaires en baisse à l'issue du premier trimestre 2022

© Antonin Moriscot - Auto Infos - L'Automobile & L'Entreprise

Le groupe automobile français présentait ses résultats financiers et commerciaux vendredi 22 avril. Sans surprise, dans un contexte marqué par une pénurie de matières premières et le conflit ukrainien, l'entreprise française a vu son chiffre d'affaires fondre au cours du premier trimestre tandis que son carnet de commandes ne cesse de s'accroître. 

Les résultats financiers et commerciaux sont toujours particulièrement scrutés. Ils donnent la température de l’année en cours. Ceux présentés par Renault Group n’échappent pas à la règle, notamment en cette période de difficultés d'approvisionnement et de tensions sur la scène internationale.

Sur la période comprise entre le 1er janvier et le 31 mars 2022, le constructeur français (marques Renault, Alpine, Dacia, Lada et Mobilize) a écoulé 552 000 véhicules dans le monde. Soit des volumes en baisse de 17,1 % par rapport au premier trimestre 2021 (665 021 unités). En toute logique, le chiffre d’affaires de l’entreprise s’est contracté de 2,7 % pour s’établir à 9,7 milliards d’euros.

Nombreuses commandes engrangées 

Du côté des prises de commandes, le portefeuille du groupe correspond à 3,9 mois de ventes. « Un niveau record depuis 15 ans », souligne l'entreprise. Encore faut-il maintenant pouvoir produire et livrer les véhicules dans ce contexte de pénurie de matières premières et plus particulièrement de semi-conducteurs.

« On a des accumulations de portefeuilles qui sont records, avoisinant les 850 000 véhicules sur le marché français qu’il va falloir livrer tôt ou tard », confiait récemment à Auto InfosIvan Segal, directeur commerce Renault France.

« Aujourd’hui, on gère bien évidemment du délai avec une période frustrante pour les réseaux de distribution, mais il faut s’adapter. [...] On essaie de faire au mieux pour annoncer des délais fiables à nos clients », ajoutait-il.

Dans le détail, le plan produit renouvelé attire les clients. Ainsi, le premier SUV coupé de la marque – Renault Arkana – « enregistre plus de 9 000 commandes par mois au premier trimestre ». La nouvelle Renault Mégane E-Tech (100 % électrique) affiche « plus de 10 000 commandes en deux mois ».

Chez Dacia, la minicitadine électrique Spring connaît un véritable succès avec « plus de 9 000 ventes en Europe et 20 500 commandes enregistrées » ces trois derniers mois tandis que concernant le nouveau Dacia Jogger (à la fois break, monospace et SUV) la marque a enregistré « 36 500 commandes en quatre mois. » 

Enfin, dans une moindre mesure, la nouvelle gamme de l'Alpine A110 a permis fait croître les ventes de la berlinette de 67 % sur le trimestre écoulé.

Les ventes aux particuliers privilégiées, le BtoB sacrifié 

Dans tous les cas, le constructeur demeure confiant dans sa nouvelle stratégie commerciale dont certains points portent leurs fruits. « La création de valeur est au cœur de la stratégie de Renault Group et se reflète dans l’activité du premier trimestre 2022. Nos ventes sur les canaux les plus rentables continuent de progresser et la politique commerciale proactive du groupe, déployée depuis mi-2020 porte ses fruits », commente Thierry Piéton, directeur financier de Renault Group. 

Concernant les canaux les plus rentables« sur les cinq principaux marchés [France, Allemagne, Espagne, Italie et Royaume-Uni, ndlr], la part des ventes à particulier s'établit à 69 % contre 54 % l'an passé. » Sans surprise, cette performance s'obtient au détriment des ventes flottes.

Il s'agit « d'une décision froide et rationnelle de gestion des pénuries de véhicules. On a fait le choix d'optimiser, à court terme, les canaux les plus rentables. [...] On espère que cette situation sera rapidement derrière nous afin de pouvoir à nouveau travailler tous les canaux, puisque Renault a vocation à travailler aussi avec les entreprises. On n'est pas inquiets quant à notre capacité à revenir sur ce marché », précisait encore Ivan Segal à Auto Infos.

Nous vous recommandons

Le réseau de bornes de recharge Métropolis lance une offre pour les flottes automobiles

Le réseau de bornes de recharge Métropolis lance une offre pour les flottes automobiles

Comptant parmi les références des réseaux de bornes de recharge de la Métropole du Grand Paris, Métropolis lance une offre spécifiquement dédiée aux professionnels, prosaïquement baptisée Métropolis Flotte.Le groupement...

ChangeNOW Summit 2022 : le groupe Renault présente le concept-car Scénic Vision

ChangeNOW Summit 2022 : le groupe Renault présente le concept-car Scénic Vision

Le Moove Lab by Mobilians Via ID dévoile ses finalistes 2022

Le Moove Lab by Mobilians Via ID dévoile ses finalistes 2022

Stellantis va se développer en Inde avec Citroën et Jeep

Stellantis va se développer en Inde avec Citroën et Jeep

Plus d'articles