Renault Group confirme une usine de batteries en France

Renault Group confirme une usine de batteries en France

Renault Group confirme une usine de batteries en France

Le groupe automobile français annonce la signature de deux partenariats portant sur la conception et la production de batteries pour véhicules électriques. Des éléments qui seront fabriqués en France, à proximité de l’usine Renault de Douai.

La France aura une autre gigafactory sur son territoire. Après le lancement du projet Automotive Cells Company unissant Total et PSA, c’est au tour de Renault Group de manifester son intention de se doter de sa propre usine d’assemblage de batteries. Le groupe français (marques Alpine, Dacia et Renault) vient de signer deux engagements avec Envision AESC, présenté comme « un acteur mondial de la technologie des batteries et des usines de batteries smart, digitalisées et à faibles émissions de carbone » – par ailleurs partenaire historique de Nissan – et Verkor, une start-up grenobloise spécialisée dans le développement de cellules de batteries pour VE. À noter que ces annonces ne modifient en rien les accords existants avec LG Chem portant sur la fourniture de modules de batteries pour la gamme actuelle et la future Mégane E-Tech, ni les discussions en cours avec ACC en vue d’intégrer la coentreprise à l’horizon 2027.

>> A lire aussi : Renault : naissance officielle du pôle industriel ElectriCity dans les Hauts-de-France

« Ces nouveaux partenariats avec Envision AESC et Verkor vont considérablement renforcer notre position pour assurer la production d’ici à 2030 d’un million de véhicules électriques made in Europe. Il s’agit d’une étape majeure pour accroître notre compétitivité, ancrer notre groupe dans la dynamique industrielle française et atteindre notre objectif de neutralité carbone. Renault Group réaffirme ainsi sa volonté de produire en France des voitures électriques populaires, abordables et rentables », commente Luca de Meo, directeur général de Renault Group dans un communiqué.

Articulation avec Renault ElectriCity

D’une manière très concrète, Envison AESC installera à Douai, à proximité de l’usine Renault, une ligne de production d’une capacité de 9 GWh en 2024 avec pour objectif d’atteindre 24 GWh d’ici à 2030. Le projet représente un investissement de 2 milliards d’euros et permettrait de créer 2 500 emplois à horizon 2030, selon Renault Group.

Le rapprochement avec Verkor est concrétisé par l’entrée au capital de Renault Group via une prise de participation à hauteur de 20 %. « Ensemble, Renault Group et Verkor entendent développer une batterie haute performance adaptée aux segments C et supérieurs de la gamme Renault, ainsi qu’aux modèles Alpine, et participeront à travers le consortium à la création de plus de 1 200 emplois directs à moyen terme », développe un communiqué. D’une manière plus précise, ce rapprochement se traduit par « le financement d’un centre de R&D (Verkor Innovation Center) et d’une ligne pilote pour le prototypage et la production de cellules et de modules de batteries en France dès 2022. Dans un second temps, Verkor mettra en œuvre son projet de créer la première gigafactory de batteries haute performance de France, dont une capacité initiale de 10 GWh pour Renault Group à partir de 2026, pouvant atteindre 20 GWh à horizon 2030 », est-il encore indiqué.

Nous vous recommandons

Avec sa Factory VO, Renault vise les 45 000 véhicules reconditionnés

Reportage

Avec sa Factory VO, Renault vise les 45 000 véhicules reconditionnés

Face à la croissance du marché de l’occasion, le groupe automobile français a créé sa propre usine de reconditionnement sur le site de Flins-sur-Seine (78), centre névralgique de l’économie circulaire du groupe pour l’Europe....

Rivian contraint de retarder ses premières livraisons de SUV

Rivian contraint de retarder ses premières livraisons de SUV

France Pare-Brise est l’enseigne de vitrage préférée des Français

France Pare-Brise est l’enseigne de vitrage préférée des Français

Sécurité : un limiteur de vitesse dans tous les VN à partir de juillet 2022

Sécurité : un limiteur de vitesse dans tous les VN à partir de juillet 2022

Plus d'articles