Renault Group crée « The future is neutral » pour faire entrer le recyclage automobile dans une nouvelle ère

Renault Group crée « The future is neutral » pour faire entrer le recyclage automobile dans une nouvelle ère

© The Future is neutral

« The future is neutral » se veut la première entreprise à opérer sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l'économie circulaire automobile, en s’adressant à tous les acteurs du secteur, au-delà de Renault Group. Objectif : faire entrer le recyclage des voitures dans une nouvelle ère.

Dans un contexte de transition énergétique marqué par la raréfaction des ressources et l’inflation du prix des matières premières, Renault Group annonce, ce jeudi 13 octobre, la création d’une nouvelle entité entièrement dédiée à l’économie circulaire. Baptisée « The future is neutral », elle rassemble sous une nouvelle marque les expertises, les actifs industriels et technologiques existants du groupe et de ses partenaires. Plus concrètement, elle développera des solutions technologiques et industrielles pour permettre aux acteurs du monde automobile de faire significativement progresser leur taux de matières recyclées dans la production de véhicules neufs.

« Aujourd’hui, nous franchissons une étape supplémentaire de notre engagement historique dans l’économie circulaire. Nos filiales Gaia, Indra et Boone Comenor, ainsi que la Refactory à Flins ont déjà démontré notre capacité à générer des activités créatrices de valeur économique, sociale et environnementale tout au long du cycle de vie des véhicules », déclare Luca de Meo, CEO de Renault Group. Et d'ajouter : « Forts de cette expérience et convaincus du potentiel de ces activités, nous accélérons et créons "The future is neutral". Sa mission : accroître ses activités avec des plans stratégiques ambitieux et de nouveaux débouchés en proposant à la filière automobile confrontée au défi climatique, aux nouvelles exigences réglementaires et aux tensions croissantes sur les ressources, des solutions de recyclage en boucles fermées, de l’automobile vers l’automobile. Notre ambition est de faire entrer le recyclage dans une nouvelle ère et devenir le leader européen de l’économie circulaire automobile. »

Jean-Philippe Bahuaud, CEO de la nouvelle entité, et Luca de Meo, CEO de Renault Group.

Le recyclage automobile : une ressource sous-exploitée

Chaque année en Europe plus de 11 millions de véhicules, constitués à environ 85 % de matières recyclables, arrivent en fin de vie. Cette ressource est pourtant sous-exploitée : un véhicule neuf affichant entre 20 et 30 % de matières recyclées seulement. À date, les véhicules Renault atteignent un taux moyen de 20 % et le constructeur tricolore s’est, de son côté, fixé l’objectif d’atteindre 33 % de matière recyclées dans ses modèles à l'horizon 2030. Pour Jean-Philippe Bahuaud, CEO de la nouvelle entité, « la première ressource sous-exploitée est la voiture elle-même, composée à plus de 85 % de métaux et plastiques. "The future is neutral" rassemble les expertises pour convertir ce potentiel en nouveaux leviers de croissance. Cette nouvelle entité a pour vocation de pousser l’industrie automobile à tendre vers la neutralité en ressources, tirant de chaque véhicule la plus grande quantité de matière possible nécessaire à la fabrication d’un nouveau modèle. »

« Notre objectif est de saturer les capacités de recyclage d’ici à 2030, un élément clé de notre rentabilité », souligne Luca de Meo, CEO de Renault Group.

Le recyclage des batteries en ligne de mire

La force de l’entreprise est de mobiliser un réseau de filiales et de partenaires permettant de collecter tout au long du cycle de vie automobile, des pièces, des matériaux ainsi que des batteries, issus des casses, des rebuts d’usine et des garages. Concrètement, l’entité s’appuie sur sa filiale Gaia dont les activités de réparation de batteries, de collecte et réemploi de pièces, et de recyclage de matériaux issus des véhicules en fin de vie (VHU) sont basées à Flins. Avec son partenaire de référence Suez, elle détient également deux entreprises : Indra, spécialisé dans le traitement des VHU en France regroupant plus de 370 centres agréés, et Boone Comenor, expert en recyclage des chutes de métaux issus de l’industrie. Aux côtés de partenaires industriels, « The future is neutral » ambitionne de devenir un leader européen du recyclage des batteries en boucle fermée, en ligne avec la réglementation, et attractif pour d'autres constructeurs automobiles grâce à l'exploitation d'un processus industriel de premier ordre en termes de rendement et de pureté pour garantir le niveau requis de contenu recyclé dans leurs batteries au meilleur coût. Pour développer cette activité, la marque s’appuie sur le plus grand parc de véhicules électriques en circulation (près d'un million de VE de l’Alliance), capitalise sur le réseau en expansion d'Indra pour aider à la collecte des batteries et l'expertise de Gaia pour leur diagnostic. Enfin, « The future is neutral » travaillera avec ses partenaires fabricants de batteries, tel que Verkor, pour la mise en commun de leurs batteries en fin de vie avec les rebuts de production.

« Avec la Refactory, nous avons entamé un chemin pour la transformation de nos sites industriels. Selon les spécificités des marchés et des sites, il y aura des opportunités pour reproduire ce qui a été fait à Flins », précise Jean-Philippe Bahuaud, CEO de « The future is neutral ».

« The future is neutral » propose enfin à la filière une offre de conseil, ainsi que des formations dédiées à l’économie circulaire, avec le soutien du campus de l’Industrie circulaire de la mobilité (ICM) basée à Flins, dans le cadre de l’université d’entreprise ReKnow University.

Nous vous recommandons

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Nomination

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Le constructeur coréen réorganise son top management. Luc Donckerwolke, actuel directeur en chef de la création (CCO), se voit ainsi promu président du groupe. Vice-président exécutif de Hyundai Motor Company, Kyoo Bok Lee est, lui,...

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

MG dépasse les 10 000 immatriculations à fin novembre

MG dépasse les 10 000 immatriculations à fin novembre

Plus d'articles