Renault Kangoo E-Tech Electric : « Son autonomie permet d’opérer sur plusieurs journées »

Leslie Auzèmery
Renault Kangoo E-Tech Electric : « Son autonomie permet d’opérer sur plusieurs journées »

Jean-Louis Wiedemann, directeur commercial monde Fourgonnettes-Combispaces de Renault-Dacia.

© Renault

Révélé au Mondial de l’Auto, le nouveau Kangoo E-Tech Electric débarque en concession. Renault propose quatre versions de son combispace zéro émission et annonce des livraisons au premier trimestre 2023. Rencontre avec Jean-Louis Wiedemann, directeur commercial monde Fourgonnettes-Combispaces de Renault-Dacia lors des essais du véhicule sur les routes de l’Oise.

L’Automobile & L’Entreprise : Comment le Kangoo E-Tech s’inscrit-il dans le marché des combispaces ?

Jean-Louis Wiedemann : Ce segment est assez spécifique. Il a toujours eu ses clients avec des acheteurs qui recherchent cinq vraies places et un grand coffre. À travers des véhicules, qu’on a tous dérivés d’utilitaires, nous avons répondu à cette demande. D’autres fonctionnalités, comme la porte coulissante latérale, sont de vrais arguments de vente propres au combispace. En ce sens, le segment est très robuste avec 50 % de clients professionnels, notamment des collectivités et administrations publiques qui ont besoin de véhicules avec un intérieur très habitable, et 50 % de familles qui ont leur propre cahier des charges. Renault Kangoo E-Tech Electric amène une proposition électrique pour aider les professionnels à aller chercher le « zéro émission » ou la facilité d’utilisation avec un carburant facilement accessible à domicile et moins cher. Cette proposition va pouvoir accompagner la croissance du modèle, qui possède déjà 42 % de parts de marché sur le segment en France.

L’Automobile & L’Entreprise : Certains constructeurs se sont désengagés, les immatriculations sont moins nombreuses qu’auparavant. Renault continue à y croire. Comment se portent les ventes du Kangoo depuis l’arrivée de cette nouvelle génération ?

Jean-Louis Wiedemann : Elles se portent très bien puisque le véhicule est tout neuf et présente les équipements qui conviennent ainsi que la bonne technologie. La proposition correspond tout à fait aux attentes des clients. Le véhicule a obtenu 4 étoiles à l’Euro NCAP avec énormément de systèmes Adas qui vont protéger le conducteur et ses passagers. Actuellement, près de la moitié de notre production concerne les versions 5 places, véhicule particulier.

L’Automobile & L’Entreprise : Comment va évoluer le mix-énergétique avec l’arrivée de la version E-Tech Electric ?

Jean-Louis Wiedemann : Nous ne donnons pas de chiffres, mais la moitié des clients de Kangoo en ont un usage professionnel qui les amène à circuler dans un périmètre régional limité en termes de distance. Donc ils sont entièrement compatibles avec les autonomies électriques. Sur le Kangoo E-Tech, l'autonomie est de 285 kilomètres en cycle WLTP. Cela peut même aller jusqu’à 430 kilomètres sur un cycle purement urbain. Bien sûr en conditions hivernales c’est un peu plus bas, mais cette autonomie permet d’opérer plusieurs journées sur une région. Aussi, le véhicule répond à la problématique des zones à faibles émissions et aux stratégies RSE des entreprises.

L’Automobile & L’Entreprise : Quels sont les atouts techniques du véhicule ?

Jean-Louis Wiedemann : Globalement, le package du Kangoo E-Tech permet d’assurer la meilleure autonomie. Par exemple, la pompe à chaleur – une climatisation en mode inversée disponible dès le premier niveau de finition embarquant la charge rapide – va pouvoir aller chercher les calories à l’extérieur pour amener de la chaleur dans l'habitacle sans toucher la batterie de traction et donc l’autonomie. Les équipements sont également complets avec des options comme le pare-brise chauffant, le volant chauffant (450 euros, NDLR)... De petites choses qui vont améliorer le confort thermique et permettre d’être à l’aise au poste de conduite sans utiliser la batterie.

L’Automobile & L’Entreprise : Quels sont les temps de recharge ?

Jean-Louis Wiedemann : En standard, le chargeur embarqué est de 11 kW. À domicile, avec une borne à 7,5 kW, le temps de charge est aux alentours de 4 h 30. Avec une borne triphasée, on sera largement en dessous des 4 heures. Là-dessus, on a une proposition avec un chargeur de 22 kW qui va permettre de récupérer de l’énergie deux fois plus vite. Enfin, on a un chargeur 22 et 80 kW courant continu pour la recharge rapide permettant de récupérer 170 kilomètres en 30 minutes, voire 80 kilomètres en 10 minutes.

L’Automobile & L’Entreprise : Quelle est la version qui correspond le plus à un usage professionnel ?

Jean-Louis Wiedemann : La version Équilibre saura répondre aux demandes des entreprises avec un très bon contenu en standard, sans aller chercher des éléments plus esthétiques. C’est un bon compromis avec un bon niveau d’équipement de sécurité.

L’Automobile & L’Entreprise : Le cousin du Kangoo, le Mercedes-Benz Classe T a obtenu 5 étoiles au crash-test Euro NCAP. Pourquoi le Renault Kangoo n’égale pas cette performance ?

Jean-Louis Wiedemann : Mercedes-Benz a fait des choix de marque qui lui sont propres. Sur Kangoo, on a voulu être au plus proche des attentes des clients qui sont assez pragmatiques avec un budget limité. Le package 4 étoiles NCAP est déjà extrêmement riche et permet de bien protéger les passagers. Ce qui ne veut pas dire qu’on ne peut pas aller plus loin, puisque Kangoo sait faire de la conduite autonome. Cela reste malgré tout une option (1 200 euros, NDLR) même sur le plus haut niveau de finition.

L’Automobile & L’Entreprise : Comment Kangoo se place-t-il en termes de valeurs résiduelles ?

Jean-Louis Wiedemann : La nouvelle génération de Kangoo a connu une très forte revalorisation des valeurs résiduelles, le produit ayant été considéré par le marché comme étant de bonne qualité et à un niveau d’équipements qui correspond bien aux attentes des clients. La valeur du véhicule d’occasion va être forte. Sur la version thermique, c’est près 8 points de VR qui ont été gagnés. Par rapport à nos concurrents, le véhicule est sur le podium ce qui facilite la construction de leasing pour les entreprises.

Évolution du Renault Kangoo sur quatre générations.

Nous vous recommandons

Le constructeur de voitures solaires Lightyear stoppe la production de la berline 0

Le constructeur de voitures solaires Lightyear stoppe la production de la berline 0

La grande berline électrique et solaire Lightyear 0 ne sera finalement pas produite en série indique le constructeur néerlandais, tandis que l'entreprise Atlas Technologies B.V. a été placée en cessation de paiement.La réalité de...

Renault confirme le lancement d'une nouvelle génération d'Espace en 2024

Vidéo

Renault confirme le lancement d'une nouvelle génération d'Espace en 2024

Le SUV familial Seres 5 se dévoile officiellement au salon de Bruxelles

Le SUV familial Seres 5 se dévoile officiellement au salon de Bruxelles

L'astuce de Mazda pour relancer la carrière de son SUV électrique MX-30

Vidéo

L'astuce de Mazda pour relancer la carrière de son SUV électrique MX-30

Plus d'articles