Renault-Nissan : un Français à la tête du design de Lada

Alexandre Guillet

Sujets relatifs :

, ,
Renault-Nissan : un Français à la tête du design de Lada

Renault-Nissan : un Français à la tête du design de Lada

Alors que Luca de Meo présentera son plan stratégique « Renaulution » le 14 janvier prochain, Avtovaz annonce que Jean-Philippe Salar va devenir directeur du design de Lada, marque qui détient près de 25 % du stratégique marché russe.

L’Alliance Renault-Nissan et Avtovaz viennent d’annoncer la nomination de Jean-Philippe Salar au poste de vice-président et directeur du design de la marque Lada. Sa prise de fonction sera effective au 1er janvier 2021.
Il succède au talentueux Steve Mattin, qui a occupé ce poste pendant neuf ans et qui a profondément remanié et modernisé la marque pour faire face à une double offensive sur le marché russe : la progression significative des marques coréennes Hyundai et Kia et l’arrivée remarquée des marques chinoises. Steve Mattin prend du recul pour des « raisons personnelles », mais gardera un rôle de conseiller auprès du directeur général d’Avtovaz, Yves Caracatzanis.

Jean-Philippe Salar incarne la diversité du groupe Renault

JPEG - 74.2 ko
Jean-Philippe Salar, nouveau directeur du design de Lada.

Né en 1973, Jean-Philippe Salar a rejoint Renault en 1996 et fait valoir une très riche expérience. Il débute dans des studios de style de Renault en Inde et en Espagne et entre 2013 et 2015, il supervise les équipes de design de Renault Samsung Motors en Corée du Sud. Jusqu’à aujourd’hui, il occupait le poste de directeur du design du groupe Renault en Europe de l’Est, basé à Bucarest, en Roumanie, où il a été chargé de la gamme Dacia.

Un marché imprévisible mais d’avenir

Yves Caracatzanis affirme « compter sur la forte contribution de Jean-Philippe Salar pour accompagner la mise en œuvre du plan produits ambitieux de Lada ». L’enjeu est d’importance, car le marché russe, s’il alterne des phases de croissance vigoureuse avec des dépressions vertigineuses, recèle encore un important potentiel de croissance, le taux de motorisation restant faible dans le pays et les conditions de vie allant s’améliorant dans certaines zones. Lada détient près de 25 % de parts de marché en Russie, devant Kia et Hyundai. Notons que cette part ne prend pas en compte les volumes de la marque Renault qui affiche aussi 8 % de pénétration. Les gammes Lada Vesta, Granta et Largus sont d’ailleurs phares actuellement sur le marché. Cependant, vu les conditions de marché difficiles, Olivier Mornet, vice-président en charge des ventes et du marketing d’Avtovaz, s’attend à « des résultats 2020 en repli par rapport à 2019, mais avec un bon maintien de la part de marché ».

Nous vous recommandons

Où en est Tesla à l’échelle mondiale ?

Où en est Tesla à l’échelle mondiale ?

Si Tesla a largement conquis l’Amérique du Nord et l’Australie, la concurrence sur le marché de l’électrique se montre bien plus vive sur les autres continents.Vu de la France, le constructeur Tesla impressionne par son rapide...

04/10/2022 | Teslaélectrification
(Exclu) Stellantis préparerait une réorganisation d'envergure de sa filiale française

(Exclu) Stellantis préparerait une réorganisation d'envergure de sa filiale française

Rétrofit électrique : la start-up Phoenix Mobility devient TOLV

Rétrofit électrique : la start-up Phoenix Mobility devient TOLV

Le loueur Arval installe à Toulouse l'un de ses Premium Center

Le loueur Arval installe à Toulouse l'un de ses Premium Center

Plus d'articles