Renault ouvre les commandes du nouveau Kangoo E-Tech electric

Renault ouvre les commandes du nouveau Kangoo E-Tech electric

Grâce à sa batterie de 45 kWh, ce Kangoo E-Tech electric revendique 285 km d’autonomie WLTP et même 430 km en cycle urbain.

© Renault

Révélé au Mondial de l’auto, le nouveau Kangoo E-Tech electric débarque en concession. Renault propose quatre versions de son combispace zéro émission et annonce des livraisons au premier trimestre 2023.

Best-seller en entreprises avec sa version utilitaire, le Kangoo est aussi un combispace qui ne manque pas d’atouts, à commencer par son habitabilité et sa modularité. Il se décline désormais dans une version électrique mue par un moteur de 90 kW (120 ch) délivrant 245 Nm de couple. Grâce à sa batterie de 45 kWh, ce Kangoo E-Tech electric revendique 285 km d’autonomie WLTP et même 430 km en cycle urbain.

À partir de 37 500 euros

Pour les entreprises, Renault propose une LLD de 60 mois 60 000 km à 390 euros mensuels (avec un premier loyer de 6 732,64 euros TTC, bonus de 4 000 euros déduit) avec entretien, garantie et assistance inclus. Il s’agit du modèle en finition Equilibre livré avec un chargeur de 11 kW AC triphasé, compatible avec n’importe quelle prise domestique. Le véhicule s’affiche 37 500 euros TTC. Certes, le ticket d’entrée est plus élevé que pour son jumeau thermique (25 900 euros TTC pour un Tce 100) mais la version E-Tech electric devrait tirer son épingle du jeu à l’usage. Renault propose en effet un freinage récupératif cranté sur trois niveaux pour s’adapter à la conduite sur voie rapide (privilégiant une faible résistance), mixte (avec un effet frein moteur semblable à celui une voiture thermique) ou économe pour récupérer un maximum d’énergie (dans les embouteillages par exemple). En outre, un mode de conduite économique restreint la puissance à 56 kW autorisant une vitesse maximale de 110 km/h.

Une recharge en 30 minutes

Pour des trajets au long cours, ce Kangoo E-Tech electric existe dans une version 80 kW, plus polyvalente (à partir de 40 800 euros TTC). Le chargeur (DC) permet de se connecter à une borne publique haute puissance pour regagner 170 km d’autonomie en 30 minutes. Il s’accompagne de l’installation d’un système de refroidissement liquide dont on peut regretter qu’il n’équipe pas la première version car il contribue à l’efficacité de la charge par tous les temps. Le Kangoo EV45 DC 80 KW accepte également une recharge en 22 kW (AC). Dans ce cas, la charge de la batterie progresse de 5 à 80 % en 2 h 30. À noter que les flottes empruntant rarement l’autoroute, telles que celles des collectivités, pourront commander un Kangoo EV45 DC 80 KW équipé uniquement du chargeur 22 kW. La facture sera alors allégée de 400 euros par véhicule, ce qui, à l’échelle d’une petite flotte, finance l’acquisition d’une borne.

Nous vous recommandons

BMW rajeunit les X5 et X6

BMW rajeunit les X5 et X6

Arrivé à mi-carrière le SUV familial X5 et sa déclinaison coupé X6 bénéficient d'un profond restylage et d'une mise à jour technologique. Toujours produits aux États-Unis, à Spartanburg (Caroline du Sud), ces deux modèles seront...

08/02/2023 | BMWNouveautés
Voitures de plus en plus grosses : un problème de taille !

Vu sur les réseaux sociaux

Voitures de plus en plus grosses : un problème de taille !

Les Citroën C4 X et ë-C4 X sont « particulièrement adaptées au marché des entreprises et de la mobilité »

Les Citroën C4 X et ë-C4 X sont « particulièrement adaptées au marché des entreprises et de la mobilité »

Premier contact avec la nouvelle génération du fourgon électrique Mercedes-Benz eSprinter

Premier contact avec la nouvelle génération du fourgon électrique Mercedes-Benz eSprinter

Plus d'articles