Renault sélectionne quatre projets pour abaisser les émissions de CO2 de ses usines

Frédéric MARTY

Sujets relatifs :

, ,
Renault sélectionne quatre projets pour abaisser les émissions de CO2 de ses usines

Renault Group a sélectionné quatre projets destinés à réduire les émissions de CO2 de ses usines dans le cadre d'un Hackathon.

© Olivier Martin Gambier

Renault Group vient de sélectionner quatre projets qui devraient contribuer à la baisse des émissions de CO2 de ses usines. Des solutions nées d’un Hackathon qui a rassemblé treize équipes.

Renault Group s’est engagé à atteindre la neutralité carbone de ses usines européennes d’ici à 2030. Dans ce cadre, le constructeur a organisé un Hackathon qui a réuni près de 100 candidats à Flins du 23 au 25 novembre. Avec le concours de Google Cloud et Startup Inside, treize équipes ont proposé des projets centrés sur cinq thématiques principales : la réduction de la consommation d’énergie, l’amélioration de la performance thermique des bâtiments, l’augmentation de la production de chaleur à faible teneur en carbone, l’accélération de la transformation numérique au bénéfice de la performance énergétique et l’émergence de nouveaux modèles industriels plus durables. Le jury a donc sélectionné cinq projets afin de les déployer dès 2022.

Économie d’argent et de CO2

Le premier projet consiste à déployer une plateforme numérique capable d’optimiser le temps de fonctionnement des tunnels de cuisson de la peinture. Un système qui permettrait d’économiser 230 000 euros d’électricité par an pour l’usine de Douai.

Le deuxième projet prend la forme d’un outil de mesure en temps réel des émissions de CO2 des activités de production. Les opérateurs auraient ainsi une vision permanente de la consommation de leur atelier.

Le troisième projet concerne une solution technique capable de diviser par trois la consommation d’énergie liée à l’extraction de l’air.

Enfin, le dernier projet prend la forme d’un tableau de bord de modélisation et de suivi de la consommation électrique des usines, avec l’intégration des paramètres météorologiques et des consommations d’énergie.

« L’objectif est de faire émerger de nouvelles idées par le biais de l’intelligence collective pour transformer durablement notre écosystème industriel », explique José Vicente de los Mozos, directeur industrie Renault Group.

Nous vous recommandons

Hess automobile à la tête de neuf ateliers Speedy

Hess automobile à la tête de neuf ateliers Speedy

Hess Automobile diversifie ses activités. Le groupe de distribution automobile vient de reprendre neuf centres de réparation rapide sous enseigne Speedy.Le groupe de distribution Hess Automobile vient d'acquérir neuf ateliers Speedy dans...

07/10/2022 | Après-venteSpeedy
#CONNECT distribution 2022 : rendez-vous à La Baule les 8 et 9 novembre prochains

#CONNECT distribution 2022 : rendez-vous à La Baule les 8 et 9 novembre prochains

Plan de sobriété énergétique : ce qui va changer pour les flottes

Plan de sobriété énergétique : ce qui va changer pour les flottes

Où en est Tesla à l’échelle mondiale ?

Où en est Tesla à l’échelle mondiale ?

Plus d'articles