Renault Trucks donne une seconde vie à ses camions

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

Renault Trucks donne une seconde vie à ses camions

Renault Trucks donne une seconde vie à ses camions

Retour sur la stratégie de Renault Trucks en matière de véhicules d’occasion. Une activité que le constructeur est loin de négliger avec de multiples propositions.

Avec 30 % de part de marché et plus de 10 000 camions d’occasion vendus par an, Renault Trucks fait du VO un maillon stratégique. « 70 % de nos clients achètent neufs ou d’occasion » précise Aymeric Larcher, directeur véhicule d’occasion chez Renault Trucks France.

Ainsi, la direction occasion du constructeur travaille en étroite collaboration avec le bureau d’études central pour intégrer les véhicules d’occasion, dès l’origine, dans le processus industriel. « Grâce au bureau d’études, nous pensons véhicule d’occasion dès la conception du véhicule neuf » explique Aymeric Larcher.

Pour Renault Trucks, le véhicule d’occasion fait partie intégrante de son offre. Il s’adresse à certains clients qui font le choix délibéré, pour des raisons économiques ou tactiques, de ne pas avoir recours au VN sur certains besoins de transport. Il répond en outre, à un besoin de disponibilité immédiate.

En février, le constructeur a mis en service le plus grand centre de préparation et de vente de véhicules d’occasion d’Europe, le Used Trucks Center. Le site de 7 500 m² est basé à Saint-Priest, dans l’enceinte de l’usine Ponts et Essieux de la marque. Ce centre de reconditionnent de VO s’insère dans le processus de traitement du retour des véhicules sous location financière (ventes aux grands comptes) avant leur remise sur le marché. Il reçoit les véhicules en fin de location, essentiellement de la gamme T âgés de 3 à 5 ans, déjà remis contractuellement en conformité par les locataires. Des camions connectés dont la maintenance a été parfaitement suivie et contrôlée par le constructeur. A leur entrée dans le centre, les VO sont vérifiés (220 points de contrôle) et remis dans un état neuf par une équipe d’une cinquantaine de personnes dont une douzaine de compagnons qui œuvrent dans un atelier équipés de sept fosses. Sont notamment concernés par ces contrôles, la chaîne cinématique et le système de dépollution. Les campagnes de maintenance préventives y sont également réalisées, comme le remplacement d’organes comme les turbos. Puis, les logiciels du véhicule sont mis à jour. Sa performance en matière de consommation peut ainsi être actualisée. Enfin, des adaptations métiers peuvent être réalisées selon les attentes du client, telles que la modification du réservoir, l’ajout d’une prise de mouvement, d’un groupe hydraulique ou encore la réalisation de la peinture.

Les camions, préparés pour leur nouvelle vie, sont ensuite vendus en gros depuis le site, majoritairement en direction des concessionnaires de la marque sous enseigne Truckplus. Cette dernière est actuellement en cours de refonte et change de nom pour devenir Used Trucks By Renault.

Chaque véhicule d’occasion issu du Used Trucks Center bénéficie du label Renault Trucks Sélection. Il est assorti d’une garantie d’une durée de 1 ans ou 120 000 km. En option, elle peut être étendue à 2 ans ou 240 000 km. Cette garantie constructeur couvre tous les incidents liés au moteur, à la boîte de vitesses, aux ponts et au système de dépollution.

Certains véhicules, 500 par an, sont sélectionnés pour être modifiés plus lourdement dans un autre centre : la Used Truck Factory. Des tracteurs y sont transformés afin de devenir des porteurs. Des véhicules longs routiers deviennent des camions d’approche chantier. Des Renault Trucks T sont transformés et adaptés aux marchés de l’Afrique et du Moyen-Orient. Enfin, des séries spéciales notamment comme le Renault Trucks T 01 Racing y sont réalisées depuis l’arrivée en occasion du moteur 13 litres 480 ch. Le 100e vient d’être vendu au transporteur grenoblois Transmo qui en a déjà acquis dix. Mohamed Kebabi, directeur général de Transmo, voit dans le Renault Trucks T 01 Racing un outil de fidélisation de ses conducteurs mais pas seulement. « Pour certains véhicules de mon parc, je dois raisonner à court terme. En effet, je ne sais pas quels véhicules pourront recevoir la vignette Crit’Air 1. Or, avec la mise en place prochaine de la zone à faibles émissions de Grenoble, ce sera essentiel » indique le dirigeant qui investit de manière prudente.

Nous vous recommandons

Bosch s’ouvre à l’hydrogène

Bosch s’ouvre à l’hydrogène

En partenariat avec le spécialiste italien OMB Saleri, l’équipementier allemand annonce l’élargissement de sa gamme de produits pour les applications mobiles à hydrogène.La demande de groupes motopropulseurs fonctionnant à...

02/12/2021 | Equipementiers PLBosch
Renault Truks Oils trouve la parade contre la cristallisation des SCR

Entretien

Renault Truks Oils trouve la parade contre la cristallisation des SCR

Wolf Lubricants satisfait de sa participation à Solutrans

Wolf Lubricants satisfait de sa participation à Solutrans

MAN décroche un appel d'offres du Groupement Astre

MAN décroche un appel d'offres du Groupement Astre

Plus d'articles