Renault va entrer dans une nouvelle ère

Renault va entrer dans une nouvelle ère

Renault prépare la séparation de ses activités thermique et électrrique.

Alors que son Capital Market Day 2022 va se tenir à Paris, le groupe Renault s’apprête à ouvrir une nouvelle page de son histoire, en créant une entité dédiée aux véhicules électriques, nom de code « Ampère ». Renault viserait une valorisation de 10 milliards d’euros, à rapporter aux 650 milliards de Tesla.

Alors que Renault va inaugurer le format du Capital Market Day le 8 novembre à Paris, les analystes et les investisseurs s’attendent à la séparation des activités liées aux véhicules thermiques et aux véhicules électriques, sur fond de rééquilibrage de l’Alliance avec Nissan et d’ouverture de nouveaux partenariats (Geely, Aramco).

L'enjeu de la valorisation boursière

Renault compte donc créer une nouvelle filiale, pour l’heure baptisée Ampère, pour les véhicules électriques. Elle pourrait être valorisée à hauteur de 10 milliards d’euros, une somme assez modeste qui ne permettrait pas à Renault d’intégrer le top 25 des meilleures valorisations des constructeurs automobiles. Un classement dominé par Tesla (678 milliards de dollars) devant Toyota (185 milliards) et Porsche (91 milliards).

Le poids de l'Alliance avec Nissan

Cette filiale regrouperait 10 000 salariés, une forme de task force (le groupe emploie plus de 150 000 personnes), ce qui inquiète les syndicats comme un délégué CGT l’a confié à l’AFP : « On attend de connaître les contours juridiques d’Ampère : est-ce que ça va être une filiale ? Est-ce que ce sera mis en Bourse ? Est-ce que Nissan va y participer ? Tout cela a des conséquences sur nos contrats de travail ». Nissan, le nom est lâché.

Le constructeur japonais veut profiter de cette réorganisation pour corriger l’asymétrie historique dans l’Alliance. Nissan veut aussi s’assurer de garder la main sur ses innovations technologiques, surtout si Renault noue un accord élargi avec le groupe chinois Geely et le géant saoudien Aramco. Makoto Uchida, directeur général de Nissan, vient de prendre la parole officiellement pour rassurer sur la qualité du dialogue avec Luca de Meo et Jean-Dominique Senard, mais il n’a pas été beaucoup plus précis sur ses intentions de court terme.

Nous vous recommandons

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Nomination

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Le constructeur coréen réorganise son top management. Luc Donckerwolke, actuel directeur en chef de la création (CCO), se voit ainsi promu président du groupe. Vice-président exécutif de Hyundai Motor Company, Kyoo Bok Lee est, lui,...

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

MG dépasse les 10 000 immatriculations à fin novembre

MG dépasse les 10 000 immatriculations à fin novembre

Plus d'articles