Résultats 2017 : ZF souhaite intégrer la culture de start-up au groupe

Jean-Marc Gervasio

Sujets relatifs :

,
Résultats 2017 : ZF souhaite intégrer la culture de start-up au groupe

Résultats 2017 : ZF souhaite intégrer la culture de start-up au groupe

ZF a terminé l’année fiscale 2017 avec un C.A. record de 36,4 milliards d’euros, ce qui représente une croissance organique de 6 % corrigée des effets de fluctuations de change et des opérations de fusions et acquisitions. L’équipementier allemand ZF a également continué à réduire la dette contractée suite à l’acquisition de TRW Automotive et a publié un bénéfice d’exploitation ajusté plus élevé, représentant 2,3 milliards d’euros, malgré l’augmentation des coûts de recherche et de développement.

L’année dernière, ZF a augmenté non seulement son chiffre d’affaires, mais aussi ses bénéfices. Les bénéfices ajustés avant intérêts et impôts sont passés de 2,2 milliards à 2,3 milliards d’euros ; la marge d’exploitation ajustée était, avec 6,4 %, égale à celle de l’année précédente. Ainsi, le chiffre d’affaires et les bénéfices se situent tous deux dans la fourchette supérieure des prévisions établies début 2017. Le cash-flow disponible ajusté s’est élevé à 1,8 milliards d’euros à la fin de l’année dernière (2016 : 2 milliards d’euros). Le ratio de capitaux propres a de nouveau augmenté, passant de 21 à 24,4 %. En deux ans et demi environ après l’acquisition de TRW Automotive en mai 2015, ZF a réussi à réduire la dette brute à 6,4 milliards d’euros fin 2017, soit près de la moitié du montant d’origine.

Les perspectives 2018

Le développement du marché est volatile partout dans le monde. En prenant cela en considération, le Pdg de ZF, M. Scheider, prévoit une croissance organique d’environ 5 % pour 2018. Le groupe allemand s’attend à conclure prochainement la vente de la Business Unit Systèmes de Commandes à Luxshare, ce qui entraînera une baisse proportionnelle du chiffre d’affaires. En conséquence, l’allemand prévoit un C.A. d’environ 36,5 milliards d’euros. Comme au cours de l’année précédente, ZF vise un bénéfice d’exploitation ajusté d’environ 6 % et un cash-flow disponible ajusté de plus d’un milliard d’euros.

L’innovation : une priorité

Les équipes de ZF devraient constamment être recréées, en fonction des exigences du projet en cours, de manière à pouvoir répondre aux questions de l’avenir, afin de développer rapidement les meilleures solutions possibles pour les clients. Plusieurs projets de conduite automatisée servent d’exemple à cela. « En conjonction avec notre développement de projets de production en série qui a fait ses preuves dans les domaines traditionnels, nous travaillons désormais aussi avec un système à fonctionnement double, intégrant cette culture de start-up », a expliqué le Pdg de ZF, Wolf-Henning Scheider.

Nous vous recommandons

Mobilians souhaite une obligation de production des Piec par les centres VHU

Mobilians souhaite une obligation de production des Piec par les centres VHU

L'organisation professionnelle annonce sa décision de déposer un recours en Conseil d'Etat contre le nouveau décret VHU afin d'y inscrire une obligation pour les centres VHU agréés de produire des pièces.Mobilians dépose un recours en...

La première édition d'Equip Auto à Lyon se dessine

La première édition d'Equip Auto à Lyon se dessine

Speedy se lance dans l'entretien des deux-roues

Speedy se lance dans l'entretien des deux-roues

La plateforme de self garage EcoCar's évolue

La plateforme de self garage EcoCar's évolue

Plus d'articles