Réussir la transformation d’une entreprise par son management

François Rotteleur
Réussir la transformation d’une entreprise par son management

La transformation s’est imposée au secteur automobile en 2022 et va sans doute s’accélérer encore aux vues des derniers évènements. Au-delà de tous les constats et des polémiques, il est patent que le modèle économique de distribution automobile va devoir évoluer de façon drastique à court terme. L’organisation qui en découle et les compétences nécessaires aux acteurs du terrain seront impactés. Selon nombre de grands distributeurs, réussir cette transformation n’est pas changer systématiquement d’équipe. Ces derniers ne croient pas aux vertus du big bang RH et pensent que l’évolution des métiers est possible en partant de l’organisation existante, avec les équipes en place. La place de l’humain dans cette démarche resterait primordiale.

De tous temps, les organisations ont dû faire face à des besoins d’évolutions ponctuelles ou durables, s’adaptant à de nouvelles réglementations, de nouvelles technologies ou des circonstances particulières. Si le discours marketing suffisait parfois, certaines transformations vitales et plus profondes ont demandé la mise en œuvre de vraies stratégies. Aujourd’hui en grande partie digitale, la transformation attendue est un véritable enjeu de survie pour beaucoup. C’est bien-sûr d’abord par la vision du cercle restreint de ses dirigeants que l’entreprise établit une stratégie, définit des objectifs et met en place une organisation, mais ensuite ce sont surtout les managers et les collaborateurs à qui incombe le maintien de la qualité des procédures indispensable à la poursuite des activités et à la pérennisation des emplois.

« La transformation de l’entreprise est une décision rationnelle quand elle devient nécessaire, pourquoi obtiendrait-on des résultats différents en utilisant toujours les mêmes méthodes ? » nous disait l’un de nos clients. « Il faudra que chaque manager soit capable de faire évoluer l’angle de vision de chaque membre de son équipe pour aborder autrement la réalité du marché et réussir à remettre en cause des méthodes qui ont fait leurs preuves mais aussi leur temps. Faire penser différemment pour agir autrement. C’est en fixant un objectif compréhensible par tous que les managers pourront faire emprunter par chacun des voies novatrices pour obtenir le résultat » concluait-il.

« Pour réussir sa transformation pas question de changer ou de remplacer complétement les équipes en place » nous disait aussi récemment un autre patron. « Autant il est sain d’apporter régulièrement du sang neuf dans ses équipes pour les enrichir des diversités utiles à la créativité, l’émulation et l’ouverture, autant il est nécessaire de s’appuyer sur des fidèles connaissant bien l’entreprise, son histoire, ses produits et ses clients pour assurer la rentabilité. Une entreprise est performante par la richesse de son capital humain et vouloir le faire évoluer ne veut pas dire le remplacer totalement. » Une nouvelle vision peut sans doute être portée par de nouveaux entrants mais un renouvellement complet risque d’obliger les nouveaux à consacrer toute leur énergie à leur propre intégration pour comprendre l’entreprise ou tenter de la réinventer.

Beaucoup s’accordent à dire que dans une entreprise où l’ancienneté des équipes est importante le travail de transformation devrait ne pas trop bouleverser le quotidien pour limiter les freins volontaires ou non, les inquiétudes inutiles et la peur du changement. Plus la transformation est profonde, plus la méthode devrait être douce.

Dans le cadre de la transformation numérique des activités traditionnelles, une méthode éprouvée serait celle de l’équipe dédiée. En perturbant le moins possible le fonctionnement de l’entreprise pendant la phase de préparation, une équipe dédiée spécialement recrutée pose les bases de la transformation et développe les technologies nécessaires. La réussite du projet dépendra ensuite de la collaboration issue de la rencontre des anciens, détenteurs de l’expérience et de l’expertise métier et des nouveaux, porteurs de l’innovation technologique, chacun devant être valorisés pour ce qu’il apporte au projet.

Cette rencontre autour d’une vision claire et partagée, associée à des moyens cohérents avec l’ambition du projet, est annoncée comme la clé du succès. Une transformation pérenne doit fidéliser les femmes et les hommes de l’entreprise et avoir un impact sur l’image employeur. Enfin une transformation ne réussira que si elle rencontre le public et pourra le faire d’autant plus rapidement qu’elle aura été pensée en mettant le client au centre des préoccupations afin de toujours mieux le servir.

Nous vous recommandons

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir plus de 2,3 milliards d'euros dans une coentreprise pour la construction d'une usine de production de batteries pour véhicules électriques à Kokomo dans l’Indiana,aux États-Unis. Cette annonce...

Autopromotec attend plus de 1 300 exposants

Autopromotec attend plus de 1 300 exposants

Drive to Zero : les professionnels de la mobilité décarbonée ont rendez-vous au Grand Palais Éphémère les 6, 7 et 8 avril 2023

Drive to Zero : les professionnels de la mobilité décarbonée ont rendez-vous au Grand Palais Éphémère les 6, 7 et 8 avril 2023

#CONNECT distribution 2022 : rendez-vous à La Baule les 8 et 9 novembre 2022

#CONNECT distribution 2022 : rendez-vous à La Baule les 8 et 9 novembre 2022

Plus d'articles