Rivian boucle une magistrale entrée en Bourse

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Rivian boucle une magistrale entrée en Bourse

Signe que les temps automobiles changent, « Rivian n'est pas une bulle », assure un analyste boursier.

© Rivian

Fort du soutien d’Amazon et avec une grande maîtrise du jeu boursier, le nouveau constructeur Rivian a levé près de 12 milliards de dollars avec son IPO, soit l’équivalent de toute la valorisation boursière actuelle de Renault.

Comme Tesla l’a déjà démontré à de multiples reprises dans un passé récent, les lignes bougent dans l’industrie automobile et la création de valeur et d’attractivité vis-à-vis des investisseurs ne repose plus sur les assets traditionnels.

Rivian vient d’en faire une éclatante démonstration en pilotant son introduction en Bourse avec maestria. Le constructeur a mis sur le marché 153 millions d’actions pour un montant unitaire de 78 dollars, au-dessus de sa dernière valeur révisée à la hausse (fourchette de 72-74 dollars contre 57-62 dollars initialement), soit une levée globale de 11,9 milliards de dollars !

C’est tout simplement l’une des dix plus importantes entrées en Bourse de l’histoire aux États-Unis, selon le cabinet Dealogic. Or, on peut rappeler que Rivian, qui publie encore des pertes, vient seulement de livrer ses premiers pick-up R1T et qu’il avait communiqué aux analystes un bilan de pré-commandes de 51 400 pick-up R1T et SUV R1S. Mais Rivian bénéficie de son positionnement sur l’électromobilité et du soutien d’actionnaires de premier plan, comme Ford et surtout Amazon qui a assuré lui avoir commandé 100 000 véhicules utilitaires de livraison. En outre, l’introduction en Bourse a été supervisée par les géants Morgan Stanley, Goldman Sachs et J.P. Morgan.

Un expert de la Bourse de Wall Street souligne que Rivian fait désormais valoir une valorisation de près de 70 milliards de dollars, un peu moins que Ford ou General Motors, tout en ajoutant : « Ce n’est pas une bulle, ce n’est pas le rêve américain, c’est l’illustration des changements dans le secteur des mobilités et la marque du talent de son fondateur, Robert Scaringe ».

Nous vous recommandons

Renault : exit Kadjar, bonjour Austral !

Renault : exit Kadjar, bonjour Austral !

Le futur SUV remplacera l’actuel Kadjar dans la gamme du constructeur français et sera officiellement présenté auprès du public au printemps 2022.Renault continue sa Renaulution avec Austral. D’une longueur totale de 4,51 m, le...

06/12/2021 | RenaultSUV
Une Mazda 2 Hybrid qui ne cache pas ses origines

Une Mazda 2 Hybrid qui ne cache pas ses origines

Près de 20 % de part de marché pour l’électrique en novembre

Près de 20 % de part de marché pour l’électrique en novembre

Le marché automobile des particuliers se dégrade encore en novembre 2021

En bref

Le marché automobile des particuliers se dégrade encore en novembre 2021

Plus d'articles