RoadMate propose une carte de mobilité qui fait aussi baisser le CO2 des flottes

RoadMate propose une carte de mobilité qui fait aussi baisser le CO2 des flottes

Fintech française lancée fin 2019, RoadMate avance une solution de paiement BtoB intelligente. En plus de gérer la mobilité durable des salariés, elle fait également baisser l’empreinte carbone des entreprises.

De par son activité de fintech (mélange de « finance » et « technologie »), RoadMate sait combien l’optimisation des budgets compte et à quel point l’innovation peut grandement y participer. Apparue en même temps que la loi LOM, en 2019, la jeune société parisienne propose donc une carte de paiement qui, en plus de simplifier l’accès aux dispositifs de crédit mobilité et de forfait mobilité durable, aide les entreprises à accentuer leur transition énergétique par des projets de reboisement en France.

Deux cas de figure, une solution

Dans un premier temps, et alors que le sujet des mobilités est au programme des négociations annuelles obligatoires sur tous les sites qui comptent plus de 50 salariés, RoadMate s’est donné pour mission d’accompagner cette évolution en développant une carte de paiement unique. Affiliée au réseau Mastercard, celle-ci sert en effet de support au forfait mobilité durable et au crédit mobilité en étant capable de se paramétrer selon les avantages que chaque employeur souhaite offrir à ses salariés auprès de prestataires éligibles.

Pour le forfait mobilité durable, qui peut atteindre jusqu’à 600 euros, les collaborateurs peuvent ainsi se déplacer à vélo, trottinette ou scooter électrique, en covoiturage ou avec les transports en commun au travers de plus de 5 000 services de mobilité douce recensés. Concernant le crédit mobilité, la carte RoadMate encourage les salariés bénéficiaires d’une voiture de fonction à y renoncer, partiellement ou totalement, en échange d’un crédit utilisable (en toute autonomie avec l’application mobile liée) pour régler leurs déplacements professionnels ou personnels. Le gestionnaire, lui, peut suivre les opérations émises via une interface qui produit aussi un bilan de l’empreinte carbone de l’ensemble des utilisateurs.

Le planté d’arbres

D'ailleurs, pour réduire les émissions de carbone de ses entreprises clientes, RoadMate s’est également engagé. Dès lors, pour chaque transaction réalisée par les salariés, la fintech affecte une partie de sa commission à des projets de boisement et de reboisement en France. Ceux-ci sont « gérés par Stock CO2, un organisme indépendant labellisé bas-carbone », précise RoadMate. Les sociétés utilisatrices de sa solution peuvent, quant à elles, comptabiliser cet effort dans leur propre bilan carbone et ainsi améliorer leurs objectifs.

Nous vous recommandons

Business, des finitions en question

Dossier

Business, des finitions en question

Quel avenir pour les versions ou les finitions Business ? Si les marques automobiles présentes sur le marché français sont nombreuses à les maintenir, toutes s’interrogent. Ont-elles encore une véritable attractivité ?À la fin des...

24/05/2022 | BMWMercedes-Benz
LeasePlan met le cap sur la location moyenne durée

LeasePlan met le cap sur la location moyenne durée

L'œil de l'expert : « L’incertitude sur les valeurs résiduelles »

Tribune

L'œil de l'expert : « L’incertitude sur les valeurs résiduelles »

Ford Fleet Management ouvre ses portes en France

Ford Fleet Management ouvre ses portes en France

Plus d'articles