Schaeffler redéfinit la performance du roulement

Jean-Marc Gervasio
Schaeffler redéfinit la performance du roulement

En réduisant de façon significative les frictions internes, l’énergie d’entraînement est utilisée plus efficacement. Cela se traduit sur des mécaniques thermiques par une réduction de la consommation et des émissions polluantes et sur une mécanique électrique par l’augmentation de son autonomie.

© Schaeffler

Baptisé roulement à billes haute performance, la dernière innovation de l’équipementier allemand affiche des réductions de friction notables et un gain réel en termes d’émissions de CO2.

Omniprésent en automobile comme dans bien d’autres industries, le roulement incarne à lui seul la précision et la performance d’une belle mécanique. Il en existe des milliers de type avec des caractéristiques et performances aussi différentes que leurs usages. Rares sont les innovations comme celle de Schaeffler, qui vient de mettre au point un roulement à billes à haute performance avec disque de centrifugation intégré. Ce roulement pèse à peine 300 grammes et mesure – selon l’application – entre 5 et 10 centimètres de diamètre, affiche de nouvelles performances et augmente l’efficacité des entraînements qu’il équipe.

Un mixte de deux typologies

Les roulements à billes sont, soit ouverts sur les côtés soit fermés et étanches grâce à des joints en caoutchouc spécial qui protègent les billes et les chemins de roulement contre les impuretés. Cela permet d'allonger sa durée de vie mais génère en contrepartie un frottement plus important dans le roulement entraînant une perte d’énergie précieuse. Dans les roulements ouverts, il y a certes moins de frottement, mais les composants se détériorent plus rapidement en raison de l’absence de protection contre la pollution extérieure. Avec le roulement à billes à haute performance et son disque de centrifugation, l'équipementier a développé un produit unique au monde qui allie les avantages d’un roulement ouvert à ceux d’un roulement étanche où les pertes d’énergie dues au frottement interne sont nettement moins importantes.

Une étanchéité différente

La particularité de ce nouveau roulement est que les joints en caoutchouc normalement fixés sur les côtés extérieurs du roulement sont remplacés, ici, par un disque de centrifugation de conception spéciale, intégré dans la bague intérieure elle-même. Comme dans un roulement étanche son rôle est d’empêcher les impuretés de pénétrer. Mais comme il tourne avec la bague intérieure, le roulement génère environ 80 % de frottement en moins qu’avec des joints classiques. Il en résulte une réduction des émissions de CO2 pouvant atteindre 0,3 gramme par kilomètre et par véhicule.

Promis à un bel avenir

Avec ce nouveau roulement, Schaeffler montre que de petites modifications peuvent avoir de grands effets. De plus, le roulement avec disque de centrifugation a une durée de vie nettement plus longue – jusqu’à dix fois celle d’un roulement ouvert, et deux fois celle d’un roulement à billes étanches traditionnel. À l’avenir, il va donc être possible de diminuer la taille des roulements mais aussi des transmissions, ce qui permettra d’économiser les matériaux et de réduire le poids.

Nous vous recommandons

Carter-Cash recrute sans CV à l'occasion de la période estivale

Carter-Cash recrute sans CV à l'occasion de la période estivale

L’enseigne du groupe Mobivia, spécialisée dans la distribution de produits et accessoires automobiles et de services d’entretien rapides en atelier, développe son positionnement de marque employeur et lance un tout nouveau dispositif...

05/07/2022 | Carter-Cash
Contrôle technique : toujours autant de disparités dans les prix pratiqués

Contrôle technique : toujours autant de disparités dans les prix pratiqués

L'Avere-France change de délégué général

Nomination

L'Avere-France change de délégué général

LKQ Van Heck Interpieces France s'implante à Nantes

LKQ Van Heck Interpieces France s'implante à Nantes

Plus d'articles