Seat au centre du jeu avec l'Arona

Damien Chalon

Sujets relatifs :

, ,
Seat au centre du jeu avec l'Arona

Seat au centre du jeu avec l'Arona

La marque espagnole entend profiter de l’engouement des consommateurs pour les petits SUV avec l’Arona. Bien pensé et bien équipé, ce nouveau venu a des arguments pour contrarier les champions de sa catégorie.

Avec l’Arona, Seat affiche des ambitions plus élevées que jamais. Oubliées les années de disette. La marque espagnole évoque une augmentation considérable de sa présence sur le marché européen au moment de lancer son SUV urbain. Encore faut-il que ce nouveau venu soit à la hauteur des attentes d’une clientèle qui a désormais l’embarras du choix.

Pour se démarquer, l’Arona mise tout d’abord sur son design, qui n’est pas sans rappeler celui de l’Ateca. Seat capitalise sur un style qui a fait mouche avec son grand frère. Les teintes bi-ton, qui sont ici de sortie, apportent une touche supplémentaire de dynamisme et de fraîcheur.

Seat parvient ensuite à proposer une habitabilité intéressante bien que le format du véhicule soit peu propice à l’exercice. L’Arona offre 400 litres de coffre, une valeur élevée pour le segment, et un espace plutôt correct à l’arrière, le tout condensé dans 4,13 m.

L’essence à l’honneur

Le petit SUV est également à la page en matière de technologies embarquées, d’équipements de sécurité et de confort. En finition Style Business réservée aux entreprises, il embarque un système de navigation Europe avec écran tactile de 8 pouces, deux prises USB, un chargeur à induction, une climatisation automatique bizone, un régulateur de vitesse, le système Full Link ou encore un détecteur de fatigue. Bref, il dispose de l’essentiel pour accompagner les gros rouleurs. Les plus exigeants seront cependant déçus par la qualité des matériaux. Trop de plastiques durs, peu valorisants, sont de la partie.

Pour animer son SUV, Seat oriente volontiers les clients vers l’essence. Le moteur 1.0 l EcoTSI de 115 chevaux associé à la boîte DSG7 est assurément la meilleure combinaison au catalogue. Ce bloc est à la fois silencieux, économe en carburant et tonique. Quant à la boîte DSG, elle n’a plus rien à prouver. Plus globalement, l’Arona est une bonne surprise sur route. Il prend peu de roulis, sa direction est précise et son comportement rassurant, même à un tempo soutenu. La concurrence est prévenue.

Nous vous recommandons

Essai - Kia EV6 : la claque électrique

Vidéo

Essai - Kia EV6 : la claque électrique

Le constructeur coréen vient de dévoiler son tout premier modèle 100 % électrique conçu sur sa nouvelle plateforme E-GMP dédiée aux VE : le EV6. Deux lettres, un chiffre qui préfigure l’entrée de la marque dans une nouvelle ère,...

02/12/2021 | KiaSUV
Opel dévoile la nouvelle Astra Sports Tourer

Opel dévoile la nouvelle Astra Sports Tourer

Essai - Ford Puma Flexifuel : économies écologiques

Essai - Ford Puma Flexifuel : économies écologiques

Mercedes-Benz lance la commercialisation de l'EQB

Mercedes-Benz lance la commercialisation de l'EQB

Plus d'articles