Sécurité : 8 automobilistes sur 10 utilisent le téléphone au volant

Sécurité : 8 automobilistes sur 10 utilisent le téléphone au volant

© Alexandre Boucher / Unsplash

Après les efforts… le relâchement. Selon le 18e baromètre du comportement des Français sur la route d’Axa Prévention, 80 % des conducteurs admettent utiliser leur smartphone en roulant. Un taux record qui inquiète, d’autant que les autres usagers ne font pas mieux !

Avec les deux années de crise sanitaire au trafic routier ralenti, les Français semblaient avoir adopté un comportement plus apaisé et plus raisonnable. Pour preuve : ils étaient 53 % de bons conducteurs en 2021, contre 50 % en ce début d’année 2022. À en croire l’étude Kantar pour Axa Prévention, réalisée du 10 au 25 janvier 2022 auprès d’un échantillon de 2 253 personnes représentatives de la population française et âgées de 18 à 75 ans, les attitudes dangereuses et sources d'accidents souvent mortels feraient de nouveaux leur apparition sur les axes tricolores. Ce 18e baromètre du comportement des Français note en particulier une utilisation accrue du téléphone au volant et une résurgence des excès de vitesse en ville.

Du problème de l’hyperconnectivité

L’addiction au smartphone (ou « nomophobie ») se ressent en effet nettement puisque 80 % des automobilistes interrogés admettent utiliser leur portable au volant. C’est 11 points de plus qu’en 2021 et 14 de plus qu’il y a 5 ans où ils n’étaient « que » 66 %. Perçu comme un outil de travail, le téléphone sert, pour 52 %, à passer des appels (+ 8 points en un an), à paramétrer le GPS en conduisant pour 45 % (+ 12 points), quand 34 % des automobilistes sondés lisent ou écrivent des SMS (+ 10 points), 15 % envoient des emails et 6 % participent à une réunion (un phénomène qui a doublé en un an). Pis ! Environ un quart consulte ses notifications (+ 11 points) et 8 % publient des stories sur les réseaux sociaux au lieu de regarder la route.

Les conducteurs de voitures ne sont toutefois pas les plus à blâmer sur ce point : ce sont en effet les adeptes de la trottinette qui se laissent le plus déconcentrer de leur conduite par le téléphone (84 %). Chez les cyclistes, où la hausse est la plus importante avec 14 points de plus qu’en 2021, ils sont également 72 % à utiliser le smartphone en pédalant. Une tendance encore plus prégnante chez les loueurs de vélos que chez les propriétaires puisque, comme le révèle Axa, « quand les premiers sont 8 % à regarder des vidéos ou des séries, les seconds sont 69 % à le faire. » Une bêtise sans nom que suivent moins les motards et scootéristes, même s’ils sont encore 46 %. Enfin, les usagers les plus vulnérables se trouvent être aussi les plus insouciants étant donné que 90 % des piétons utilisent leur téléphone en marchant (+ 5 points), devenant alors des « Smombie ».

Les zones 30 peu respectées

Autre constat peu réjouissant en matière de sécurité routière : l’explosion des excès de vitesse, notamment en agglomération. En ville, 32 % des automobilistes confient rouler à 65 km/h au lieu de 50 km/h (+ 5 points en un an). Un chiffre qui grimpe à 72 % dans les 250 communes françaises récemment passée à 30 km/h (+ 9 points par rapport à 2021). Un non-respect des limitations de vitesse généralisé quel que soit le type d’axes puisque 79 % des conducteurs reconnaissent dépasser de 10 ou 20 km/h l’allure autorisée.

Rare bonne nouvelle dans ce rapport avancé par Axa : les Français semblent prêts à opter pour des modes de déplacement répondant aux enjeux de protection de l’environnement. Ainsi, près de 70 % des automobilistes se disent prêts à changer leurs habitudes de mobilité en limitant leurs trajets (64 %) ou en se tournant vers des moyens de transports actifs comme la marche, le vélo, ou la trottinette (61 % l’envisagent et 32 % s’y sont déjà convertis). Mais sans téléphone en main !

Nous vous recommandons

Economie : 59 % des Français ont vu leur budget automobile augmenter

Etude

Economie : 59 % des Français ont vu leur budget automobile augmenter

Le contexte économique inflationniste a de lourdes conséquences financières sur les dépenses des Français, notamment en matière de transport. Près de 6 automobilistes sur 10 ont ainsi vu leurs frais s’envoler, une situation forçant...

18/05/2022 | AssuranceEconomie
En Europe, les motorisations diesel ne représentent plus que 17 % des ventes de véhicules neufs

En Europe, les motorisations diesel ne représentent plus que 17 % des ventes de véhicules neufs

Les ventes d’électriques régressent entre mars et avril 2022

Les ventes d’électriques régressent entre mars et avril 2022

Mobilité et incivilité : 8 Français sur 10 l’ont déjà expérimentée

Etude

Mobilité et incivilité : 8 Français sur 10 l’ont déjà expérimentée

Plus d'articles