Sécurité au volant : source de diversification des activités des ateliers

Saïda DJERRADA
Sécurité au volant : source de diversification des activités des ateliers

Sécurité au volant : source de diversification des activités des ateliers

Le 9 janvier dernier, le Gouvernement annonçait une série de mesures destinées à préserver la sécurité routière. L’une d’elle prévoit la pose obligatoire d’éthylotest anti-démarrage (EAD), une prestation notamment proposée par des ateliers et/ou centres agréés.

L’un des chevaux de bataille du Gouvernement actuel – la sécurité routière – aura sans aucun doute des conséquences pour les centres habilités à la pose d’éthylotests anti-démarrage (EAD). En effet, la onzième mesure résultant du comité interministériel de la sécurité routière du 9 janvier 2018 prévoit notamment l’obligation de la pose d’un EAD.

Depuis 2013, les récidivistes d’infractions liées à une conduite sous l’emprise de l’alcool sont déjà tenus d’équiper leurs véhicules d’EAD. La mesure prévoit désormais de donner la possibilité aux conducteurs contrôlés avec un taux d’alcool supérieur à 0,8 g/l dans le sang, et dont le permis a été suspendu par décision préfectorale, de conduire pendant le temps de cette suspension à condition que leur véhicule soit équipé d’un EAD.

Un dispositif coûteux

Les conducteurs souhaitant bénéficier de cette option devront s’équiper à leurs frais. Si dans la pratique ces équipements peinent à trouver preneur du fait de leur prix, le choix offert par la nouvelle mesure pourrait quelque peu changer la donne.

Par exemple, les vingt-deux centres Euromaster agréés proposent la pose de l’appareil électronique sous deux options. L’on peut ainsi choisir de débourser 2 000 euros TTC pour obtenir l’appareil et son installation ou louer le dispositif moyennant 350 euros TTC, auxquels s’ajoute le coût mensuel (36 euros) d’un abonnement sur trente-six mois.

Le Gouvernement prévoit de favoriser le développement de l’EAD et d’appliquer cette mesure dans le courant de l’année. Reste à voir si les nouvelles dispositions offriront la possibilité aux ateliers et/ou centres agréés de développer et diversifier leur activité dans ce sens.

Nous vous recommandons

Indra accompagne la digitalisation des entreprises de la filière du recyclage automobile

Indra accompagne la digitalisation des entreprises de la filière du recyclage automobile

Indra Automobile Recycling annonce s'associer à Midrange Group afin d'accompagner la digitalisation des PME et TPE de la filière du recyclage automobile.Indra Automobile Recycling s’associe à Midrange Group pour accompagner son réseau...

Un siècle de mobilisation pour la FNA

Un siècle de mobilisation pour la FNA

AD 2021 : la satisfaction client au beau fixe

AD 2021 : la satisfaction client au beau fixe

F2G veut disrupter la garantie VO

F2G veut disrupter la garantie VO

Plus d'articles