Etude

Sécurité : les conducteurs seniors doivent passer un examen médical pour 75 % des Français

Sécurité : les conducteurs seniors doivent passer un examen médical pour 75 % des Français

Les conducteurs de plus de 65 ans sont favorables à un examen médical, mais ils ne veulent pas en revanche de stage de remise à niveau imposé.

© Dan Gold / Unsplash

Selon une enquête réalisée par Dekra, spécialiste de l'inspection et de la gestion des sinistres automobiles, les trois quarts de la population se disent favorables à ce que les conducteurs de plus de 65 ans soient soumis à un examen médical. Une idée que ne réfute pas la majorité des principaux concernés.

À force de faire son chemin et de rassembler l’essentiel des suffrages, la mesure deviendra peut-être officielle… En tout cas, elle semble de plus en plus largement assimilée par les Français, toutes tranches d’âges confondues. Comme l’avance en effet une étude de Dekra sur la sécurité routière, relayée par le média RTL ce lundi, le passage d’un examen médical pour les seniors au volant serait recommandé par 75 % des Français. Bien que dans une moindre proportion, les plus de 65 ans ne seraient également pas contre le principe, reconnaissant à 58 % qu’une vérification de leurs compétences physiques et de leur aptitude à la conduite ne serait pas superflue.

>> À lire aussi : Sécurité routière : moins de morts mais plus de blessés en septembre

Pour autant, ces derniers refusent l’obligation de suivre un stage de remise à niveau, comme en témoigne l’opposition de 60 % des personnes sondées. Alors que la voiture représente, au quotidien, leur mode de déplacement privilégié (86 %), juste devant la marche à pieds (85%), les seniors avancent ne pas être à l’origine des accidents mortels. D’après les chiffres de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (Onisr), ils constituent moins de 10 % des responsables contre près de 20 % pour les 18-24 ans. Moins de cas recensés qui ne doivent cependant faire oublier que les seniors comptent parmi la catégorie la plus touchée, leur taux de mortalité atteignant 63 tués par million d’habitants avant la pandémie, contre un taux national de 50 morts.

Si la diminution de l’acuité visuelle ainsi qu’une baisse de la qualité de l’audition et des réactions peuvent expliquer cette mortalité accrue, les plus de 65 ans misent beaucoup sur les technologies embarquées de leur voiture pour compenser leurs facultés affaiblies et se sentir plus en sécurité sur la route. La boîte de vitesses automatique se voit ainsi plébiscitée à plus de 89 %, devant les caméras de recul et le freinage automatique d'urgence.

Nous vous recommandons

Le marché des flottes pèse désormais près de 50 % du marché national

Le marché des flottes pèse désormais près de 50 % du marché national

Après un premier semestre optimiste, le marché automobile s'effondre en cette fin d'année lourdement touché par une capacité de production amoindrie, en raison des différentes pénuries de matières premières que nous connaissons...

Trajets domicile-travail : la voiture revient en force… pour l’instant

Trajets domicile-travail : la voiture revient en force… pour l’instant

Top 10 des VN les plus vendus en France depuis le début de l'année

Top 10 des VN les plus vendus en France depuis le début de l'année

LLD : un troisième trimestre en demi-teinte

Etude

LLD : un troisième trimestre en demi-teinte

Plus d'articles