Sécurité : les Français ne connaissent plus le code de la route

Sécurité : les Français ne connaissent plus le code de la route

Le dernier baromètre prévention routière Allianz France-CSA a interrogé les Français sur leurs connaissances du code de la route et moins de la moitié des répondants a obtenu un score satisfaisant !

Vélo, trottinette, gyroroues, etc. Aujourd’hui, l’espace routier ne se partage plus seulement entre voitures. Des engins de mobilité douce viennent en effet s’inscrire dans une circulation toujours plus dense. Si le code de la route prend en considération ces nouveaux modes de déplacement, la règlementation qui encadre leur usage ne semble pas toujours bien assimilée. Le baromètre prévention routière Allianz France-CSA 2022 – réalisé auprès d’un échantillon de 3 002 individus représentatifs de la population française de 15 ans et plus, selon la méthode des quotas – a en effet révélé que les Français possèdent un savoir fragile du code de la route.

Un affichage et des obligations souvent méconnus

Pour preuve : seuls 20 % des Français savent qu’il est interdit de rouler à vélo sur le trottoir après l’âge de 8 ans. Parmi les sondés, 32 % pensent même qu’il n’y a aucune limite d’âge alors que pédaler sur les trottoirs peut être sanctionné d’une amende de 135 euros. De même, moins de 6 Français sur 10 savent que les cyclistes ont le droit de passer si le feu rouge s’accompagne de la signalisation cédez-le-passage cycliste avec des flèches d’orientation. Quant aux panneaux carrés sur fond bleu, annonçant par des flèches blanches que seuls les vélos peuvent circuler dans les deux sens et non les automobilistes, à peine deux tiers des sondés en connaissent la définition exacte. Contrairement aux signalétiques de covoiturage, récentes, ces panneaux-là ne sont pourtant pas nouveaux !

Autre constat inquiétant : le développement des engins de déplacement personnels motorisés (EDPM) nécessite désormais de souscrire une assurance responsabilité civile. Malgré cette exigence, 6 propriétaires d’EDPM sur 10 n’en ont pourtant pas, encourant une amende pouvant aller de 500 à 3 750 euros. Dès lors, « les résultats du baromètre Allianz France-CSA 2022 nous montrent que le partage de la route est un enjeu important de sécurité routière et qu’une révision de certaines règles semble indispensable », souligne l’assureur Allianz.

Sensibiliser au partage de la route

Afin de rappeler les règles de base et améliorer les chiffres de la sécurité routière déplorant, mois après mois, une situation préoccupante pour les usagers les plus vulnérables, Allianz profitera donc de l’été pour lancer les « Mois de la Prévention ». Depuis le 1er juin et jusqu’au 31 juillet 2022, l’assureur mènera cette initiative, prévoyant de nombreuses animations sur différentes thématiques, pour les clients particuliers et profes­sionnels dans le réseau des agents généraux d’Allianz France. De quoi reprendre (ou réapprendre) les bons comportements à adopter au guidon de ces modes mobilités douces, particulièrement appréciés lorsque les beaux jours reviennent.

Nous vous recommandons

Marché France : quels sont les véhicules utilitaires légers (VUL) les plus prisés depuis le début de l'année ?

Etude

Marché France : quels sont les véhicules utilitaires légers (VUL) les plus prisés depuis le début de l'année ?

Le mois dernier, seuls 24 604 véhicules utilitaires légers ont été mis à la route en France. Quels ont été les modèles les plus immatriculés ? La réponse en chiffres..Le marché des véhicules utilitaires légers n'est pas en...

05/08/2022 | Marché VULMarché France
Marché flottes : des immatriculations en forte baisse en juillet

Etude

Marché flottes : des immatriculations en forte baisse en juillet

Le marché du véhicule d'occasion chute au mois de juillet

Etude

Le marché du véhicule d'occasion chute au mois de juillet

Immatriculations de véhicules neufs : Pas d'embellie pour le marché automobile français en juillet

Etude

Immatriculations de véhicules neufs : Pas d'embellie pour le marché automobile français en juillet

Plus d'articles