Sécurité routière : mars 2022 repart à la hausse

Sécurité routière : mars 2022 repart à la hausse

© Clark Van Der Beken/Unsplash

231 personnes sont décédées sur les routes de France métropolitaine en mars 2022 contre 188 en mars 2021, soit 43 personnes tuées de plus. En comparaison avec le mois de février 2022, qui comptait 212 victimes, c’est également un chiffre tristement en regain.

Les beaux jours semblent de retour et avec eux les déplacements. Selon le dataviz trafic du Cerema, les trajets au cours du mois de mars 2022 ont d’ailleurs été plus importants (de l'ordre de + 10 %) que ceux effectués en mars 2021. Il faut en effet rappeler que le 18 mars 2021, un troisième confinement avait été instauré dans certains départements, limitant les migrations. Or, qui dit reprise de la mobilité dit aussi accidentologie accrue, comme en témoignent les résultats avancés par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) dans son baromètre mensuel.

Ainsi, 231 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine en mars 2022, soit 43 personnes tuées de plus qu’en mars 2021 (qui en dénombrait 188). Une mortalité également en hausse si l’on compare aux chiffres de février 2022 (212 décès) mais toutefois en dessous de ceux de janvier 2022 (260 tués). On se console aussi un peu en remarquant que, par rapport à mars 2019 (année de référence avant pandémie), le mois de mars dernier totalise 24 tués de moins (- 9 %), s’affichant même en recul (- 6 %) sur la moyenne des mois de mars de 2015 à 2019.

Explosion des accidents et des décès hors agglomération

Malheureusement, si mars compte ses morts, le troisième mois de l’année compte également un nombre d'accidents corporels grandissant. Enregistré par les forces de l'ordre, celui-ci s'établit à 4 352 en mars 2022, soit 474 accidents corporels de plus qu'en mars 2021 avec 3 878 accidents (et seulement 103 accidents corporels en mars 2019). Dans le même temps, 5 322 personnes ont été blessées au mois de mars dernier, un résultat supérieur de + 12 % par rapport à mars 2021 et inférieur de - 3 % par rapport à mars 2019.

Concernant le profil des usagers victimes de la route, la mortalité piétonne répond à la même tendance que celle des automobilistes à savoir un chiffre en sursaut en mars 2022 par rapport à mars 2021 mais similaire à celui de mars 2019. La mortalité cycliste, elle, ne cesse de croître depuis trois ans, passant de 15 en mars 2019 à 18 au mois dernier. Alors que la mortalité des jeunes de 18-24 ans ainsi que des seniors de 65 ans ou plus s’aggravent de respectivement + 7 % et + 5 % en un an, la mortalité des enfants de moins de 18 ans s’améliore quant à elle un peu, enregistrant une variation mars 2022-mars 2021 de - 6 %. Un rare repli, à l’opposé du boom des décès en zone rurale (hors agglomération), avec 153 tués (soit 43 de plus qu’en mars 2021).

En se penchant sur les douze derniers mois – d’avril 2021 à mars 2022 – l’ONISR note enfin un regain de la mortalité des usagers poids lourds, en hausse de + 53 % par rapport à 2019. Celle-ci s’avère toutefois semblable à la moyenne des années 2015-2019 et que le nombre de blessés PL, lui, se contracte à - 28 % en agglomération et - 12 % sur autoroute.

Nous vous recommandons

Economie : 59 % des Français ont vu leur budget automobile augmenter

Etude

Economie : 59 % des Français ont vu leur budget automobile augmenter

Le contexte économique inflationniste a de lourdes conséquences financières sur les dépenses des Français, notamment en matière de transport. Près de 6 automobilistes sur 10 ont ainsi vu leurs frais s’envoler, une situation forçant...

18/05/2022 | AssuranceEconomie
En Europe, les motorisations diesel ne représentent plus que 17 % des ventes de véhicules neufs

En Europe, les motorisations diesel ne représentent plus que 17 % des ventes de véhicules neufs

Les ventes d’électriques régressent entre mars et avril 2022

Les ventes d’électriques régressent entre mars et avril 2022

Mobilité et incivilité : 8 Français sur 10 l’ont déjà expérimentée

Etude

Mobilité et incivilité : 8 Français sur 10 l’ont déjà expérimentée

Plus d'articles