Sécurité routière : moins de morts mais plus de blessés en septembre

Sécurité routière : moins de morts mais plus de blessés en septembre

En septembre 2021, 263 personnes sont décédées sur les routes de France métropolitaine, contre 267 en août dernier et 266 en septembre 2020. Si ce chiffre, avancé par la Sécurité routière, s’affiche en légère baisse sur un an, le nombre d'accidents corporels enregistrés opère, lui, une forte hausse.

Parviendra-t-on à redescendre sous la barre des 200 vies fauchées – comme lors des premiers confinements liés à la crise sanitaire – ou avons-nous atteint une limite en termes de mortalité lorsque le trafic est « normal » ? La question se pose au regard du dernier baromètre de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) qui dévoile que 263 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine, soit 4 de moins qu’en août 2021 et 3 de moins qu’en septembre 2020. Ce résultat est cependant en fort repli par rapport à septembre 2019 avec 47 tués de moins (soit -15%) et même par rapport à la moyenne des mois de septembre de 2015 à 2019 avec une contraction de -13%.

Pour autant, si la mortalité stagne avec une tendance à la régression, les accidents corporels, eux, repartent à la hausse en septembre 2021 avec 5 602 cas répertoriés, soit 376 accidents corporels de plus qu’il y a un an (5 226 accidents en septembre 2020). Fait inédit et peu encourageant : le mois de rentrée de 2021 compte 475 accidents corporels de plus que celui de 2019 (5 127 accidents au total), ce qui équivaut à une augmentation de +9 %. Une évolution similaire à celle des blessés, qui sont au nombre de 6965 en septembre 2021, soit +9% par rapport à septembre 2020 et +10% par rapport à septembre 2019 avec respectivement 6 386 et 6 320 blessés.

Du mieux auprès des cyclistes

L’ONISR présente également les résultats de son baromètre mensuel par usagers de la route. Ainsi, on constate que la mortalité piétonne en septembre 2021 se révèle plus élevée qu'en septembre 2020 et quasi-semblable à celle de septembre 2019 avec 38 piétons tués le mois dernier contre 32 l’an passé et 40 il y a deux ans. La mortalité cycliste, elle, suit une courbe beaucoup plus infléchie avec 21 cyclistes décédés, soit 16 de moins que l’année dernière à la même période. La preuve que les autres utilisateurs de la route, surtout ceux motorisés, semblent avoir mieux pris conscience de la présence de ces usagers vulnérable au sein de la circulation. Et aussi peut-être que les cyclistes, plus aguerris après un an de pratique post-covid, ont su prendre les précautions requises pour leur sécurité.

Malheureusement, à l’inverse, les enfants ou adolescents sont de plus en plus victimes avec 20 tués en septembre 2021. Depuis le début de l'année, la mortalité de cette catégorie d’âge est même beaucoup plus élevée qu'en 2020 ou 2019 avec respectivement +38% et +33% : un désastre qu’il convient d’endiguer rapidement. A voir si l’abaissement de la limitation aux abords des écoles, voire la piétonnisation de certaines rues aux heures des sorties de classe, aideront…

Nous vous recommandons

Trajets domicile-travail : la voiture revient en force… pour l’instant

Trajets domicile-travail : la voiture revient en force… pour l’instant

Le loueur Alphabet France et l’institut Ifop viennent de publier l’édition 2021 de leur baromètre « Mobilité & entreprises ». De cette étude ressortent plusieurs chiffres clés, dont celui que 76 % des actifs français utilisent...

Top 10 des VN les plus vendus en France depuis le début de l'année

Top 10 des VN les plus vendus en France depuis le début de l'année

LLD : un troisième trimestre en demi-teinte

Etude

LLD : un troisième trimestre en demi-teinte

En octobre, le marché Europe des véhicules utilitaires était encore en berne

En octobre, le marché Europe des véhicules utilitaires était encore en berne

Plus d'articles