Sécurité routière : plus de 200 tués en novembre 2021

Clotilde Gaillard
Sécurité routière : plus de 200 tués en novembre 2021

© Skitterphoto/Pixabay

Selon les chiffres de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 221 personnes sont décédées sur les routes de France métropolitaine en novembre 2021, contre 173 en novembre 2020. Comparé à 2019, ce nombre est toutefois en baisse de 14 %.

En hausse par rapport à 2020 mais en décroissance vis-à-vis de 2019 : c’est en résumé ce qu’il faut retenir de tous les chiffres de la sécurité routière de novembre 2021, avancés par l’ONISR. Il faut dire que 2020 fut une année particulièrement atypique avec des conditions de trafic bousculées – et singulièrement réduites – par les confinements et la crise sanitaire. De ce fait, alors que l’an passé novembre ne comptait « que » 173 morts sur les axes tricolores, novembre 2021 en dénombre 221, soit presque 50 victimes supplémentaires. Encore trop de vies gâchées, mais déjà moins qu’à la même période de 2019 où le nombre de tués s’élevait à 257. Ceci équivaut donc à un repli de 14 % sur deux ans et même - 18 % par rapport à la moyenne des mois de novembre 2015-2019.

Les autres indicateurs d’accidentalité routière suivent cette même tendance puisque le nombre d’accidents corporels enregistrés par les forces de l'ordre se stabilise à 4 366 en novembre 2021, contre 2 878 en novembre 2020 (+ 52 %), mais 4 625 en novembre 2019 (- 6 %). Le taux de personnes blessées en novembre 2021, lui, s’affiche à 5 421 contre 3 370 en novembre 2020 (+ 61 %) mais 5 743 en novembre 2019 (- 6 %). Quant à la mortalité piétonne, elle recense 43 tués en novembre 2021, soit 13 de plus qu’en novembre 2020 et 9 de moins qu’en novembre 2019.

Seule la mortalité des usagers de deux-roues motorisés est en légère baisse en novembre 2021 par rapport à novembre 2019 et novembre 2020: 32 motocyclistes ou cyclomotoristes ont trouvé la mort, soit 8 de moins que l’an passé et 3 de moins qu’il y a deux ans. À l’inverse, la mortalité des jeunes de 18 à 24 ans est en augmentation en novembre 2021 comparé aux deux années précédentes avec 42 jeunes adultes tués, soit 13 de plus qu’en novembre 2019 et 10 de plus qu’en novembre 2020.

Les ADAS en renfort de la sécurité routière ?

Pour soutenir la sécurité routière et réduire la mortalité, les aides à la conduite ont leur rôle à jouer afin d’appuyer la vigilance des conducteurs. La Commission européenne table sur même sur 25000 vies sauvées et 140000 blessés évités d’ici à 2038 grâce à ces systèmes. Mais encore faut-il savoir s’en servir convenablement ! Or, l'édition 2021 du baromètre Allianz France-CSA, interrogeant un panel de 2097 Français sur leur connaissance de ces équipement, soulève que seulement un conducteur sur deux a bénéficié d’une explication sur le fonctionnement de ces équipements lors de l’achat de son véhicule.

Une méconnaissance qui induit une méfiance pour la majorité des automobilistes puisque 75% des conducteurs sondés estiment que la crainte d’une défaillance technique pourrait effectivement constituer un frein important à l’utilisation de ces dispositifs. De plus, 69% ont peur d’être moins vigilants et 68% estiment que cela pourrait être une source potentielle de distraction. Contre toutes attentes, ce sont d’ailleurs les plus jeunes conducteurs qui émettent le plus de réticences. Les 18-30 ans sont surtout sensibles et sensibilisés aux risques du piratage informatique de ces dispositifs : 60% contre 46% pour l’ensemble des conducteurs.

Pour rappel, ce baromètre Allianz France-CSA s’inscrit de plain-pied dans l’actualité puisque des évolutions réglementaires européennes rendant obligatoire une quinzaine d’ADAS sur les nouveaux modèles de véhicules interviendront début 2022.

Nous vous recommandons

Les bornes de recharge rapides seraient-elles plus fiables ?

Les bornes de recharge rapides seraient-elles plus fiables ?

L’Association française pour l’itinérance de la recharge électrique des véhicules (Afirev) a récemment publié une mise à jour de l’Observatoire de la qualité des services de recharge accessibles au public. Bonne nouvelle : le...

Marché France : quels sont les véhicules utilitaires légers (VUL) les plus prisés depuis le début de l'année ?

Etude

Marché France : quels sont les véhicules utilitaires légers (VUL) les plus prisés depuis le début de l'année ?

Marché flottes : des immatriculations en forte baisse en juillet

Etude

Marché flottes : des immatriculations en forte baisse en juillet

Le marché du véhicule d'occasion chute au mois de juillet

Etude

Le marché du véhicule d'occasion chute au mois de juillet

Plus d'articles