Sécurité routière : un dispositif pour prévenir les angles morts dès 2021

Clotilde Gaillard

Sujets relatifs :

, ,
Sécurité routière : un dispositif pour prévenir les angles morts dès 2021

Sécurité routière : un dispositif pour prévenir les angles morts dès 2021

Dans un communiqué paru le 23 novembre, le gouvernement et la Sécurité Routière ont annoncé que, dès le 1er janvier 2021, les véhicules de plus de 3,5 tonnes devraient se voir apposer une signalisation claire de leurs angles morts afin de rappeler aux usagers de la route vulnérables ce manque de visibilité liée à leur gabarit.

De plus en plus de cyclistes, piétons et autres utilisateurs d’EDPM (trottinettes, gyropodes, etc...) partagent l’espace avec des engins de poids et de taille bien supérieurs. Une diversité de véhicules en circulation qui peut engendrer des accidents, parfois mortels, notamment lorsque les angles morts n’ont pas été bien contrôlés. Afin d’endiguer cette problématique particulièrement meurtrière et de faire prendre conscience du manque de visibilité que peuvent rencontrer les conducteurs de poids lourds, la signalisation des angles morts des véhicules de plus de 3,5 tonnes, prévu par la loi d’orientation des mobilités, sera mise en place à partir de janvier 2021.

Selon un décret publié le 20 novembre 2020, ce dispositif obligatoire – dont la Sécurité Routière a dévoilé un exemple adapté aux camions et un autre concernant les bus – devra se trouver placé sur les côtés ainsi qu’à l’arrière du véhicule. « Un arrêté précisant les conditions d’apposition et le modèle de la signalisation matérialisant les angles morts sera publié en janvier 2021, après la procédure de notification à la Commission européenne entamée en juillet 2020 », précise toutefois le communiqué de la Sécurité Routière.

Sanctions et exceptions

S’appliquant aux véhicules lourds circulant en milieu urbain, ce nouvel impératif visant à garantir la protection des usagers les plus fragiles exclut cependant les véhicules agricoles et forestiers, les engins de service hivernal ainsi que les véhicules d’intervention des services gestionnaires des autoroutes. Le non-respect de cette obligation, lui, se verra sanctionné par une contravention de quatrième classe, à savoir 135 euros.

Afin de permettre aux fabricants de lancer la production du modèle de signalisation et aux transporteurs d’organiser l’équipement progressif de leurs flottes, les visuels sont disponible en téléchargement sur le site de la Sécurité Routière. Il est également important de noter qu’une certaine souplesse sera en vigueur pendant une période transitoire de 12 mois. Par conséquent, « les véhicules ayant été équipés sur les côtés et à l’arrière d’un dispositif destiné à matérialiser la présence des angles morts seront réputés satisfaire aux dispositions de l’arrêté même si ce dispositif n’est pas strictement conforme au modèle », annonce le communiqué.

Nous vous recommandons

Engie Solutions va déployer 250 bornes de recharge dans l'Eurométropole de Strasbourg

Engie Solutions va déployer 250 bornes de recharge dans l'Eurométropole de Strasbourg

L'Eurométropole de Strasbourg s'est fixé comme objectif le déploiement de 250 bornes de recharge sur son territoire d'ici 2025. Un vaste chantier qui pourrait être complété par la mise en service de 250 bornes supplémentaires d'ici...

La huitième promotion du Moov Lab fait son entrée à Station F

La huitième promotion du Moov Lab fait son entrée à Station F

Paris veut devenir une ville 100 % vélo

Paris veut devenir une ville 100 % vélo

L'Avere confirme la prolongation du programme Advenir

L'Avere confirme la prolongation du programme Advenir

Plus d'articles