Siemens : une nouvelle Car Policy basée sur la flexibilité pour atteindre la neutralité carbone

Siemens : une nouvelle Car Policy basée sur la flexibilité pour atteindre la neutralité carbone

Siemens : une nouvelle Car Policy basée sur la flexibilité pour atteindre la neutralité carbone

Flexibilité et électricité, deux mots qui résument bien la nouvelle stratégie flotte de Siemens. Le groupe industriel allemand, qui a rejoint au printemps l’initiative EV100 de The Climate Group, vise ainsi la neutralité carbone d’ici à 2030.

Siemens introduira en janvier prochain un nouveau modèle de Car Policy pour les véhicules de fonction attribués aux cadres de la société. Actuellement en phase pilote, il sera d’abord mis en œuvre dans toute l’Allemagne. D’autres pays européens devraient suivre.

Un modèle flexible pour changer de véhicule en un clic

L’objectif est de permettre aux salariés d’accéder plus facilement à des voitures plus respectueuses de l’environnement et les inciter davantage à utiliser des véhicules électriques. Dans le cadre de ce modèle, établi en partenariat avec Sixt, la durée des contrats de leasing sera réduite à un an seulement. L’organisation de la flotte de Siemens sera ainsi plus flexible puisque les employés pourront choisir à tout moment, via une application dédiée, le type de véhicule qu’ils souhaitent utiliser en fonction de leurs besoins. Autrement dit, ils pourront changer de voiture eux-mêmes en quelques clics, puis récupérer leur véhicule à l’heure prévue dans une agence Sixt, ou même de ne pas avoir de véhicule pendant un temps, les salariés étant incités à limiter leurs déplacements.

Le groupe s’est ainsi fixé pour objectif de faire passer sa flotte mondiale à une mobilité 100 % électrique d’ici à 2030. « Lorsqu’il s’agit de parvenir à un avenir climatiquement neutre, des solutions innovantes supplémentaires pour des concepts de flotte alternatifs sont l’un des principaux facteurs de succès. Notre nouveau modèle de gestion de flotte et notre nouvelle application s’inscrivent parfaitement dans notre stratégie d’accélérer de manière décisive l’utilisation des véhicules électriques et hybrides et d’achever la transition d’ici à 2030 », déclare Thorsten Eicke, responsable de la gestion de la mobilité mondiale chez Siemens.

La recharge au cœur de la stratégie

Chez Siemens, le parc de voitures de société destinées aux cadres dirigeants compte actuellement environ 1 500 véhicules, dont 50 % sont des véhicules électriques et hybrides. L’entreprise a l’intention d’augmenter encore ce pourcentage en installant davantage de bornes de recharge sur ses sites. Alors que 450 stations de recharge sont déjà en place, 260 autres sont prévues pour l’été 2022. Avec la carte de recharge Siemens Smart Infrastructure, les employés peuvent accéder à plus de 40 000 bornes sur le réseau public allemand. Dans la mesure du possible, le groupe achètera également de l’électricité à partir de sources renouvelables afin que la recharge des véhicules soutienne davantage son objectif de neutralité carbone.

En plus des voitures de société pour les cadres, Siemens gère une flotte de 45 000 véhicules pour le personnel de service et les autres conducteurs fréquents de l’entreprise.

Nous vous recommandons

#CONNECTfleet Awards : découvrez les lauréats !

#CONNECTfleet Awards : découvrez les lauréats !

Mercredi 1er décembre, au cours de notre cinquième édition de l’événement #CONNECTfleet, L’Automobile & L’Entreprise a décerné ses #CONNECTfleet Awards. Découvrez ci-dessous les gestionnaires de parc et les projets les plus...

[Vidéo] Pour Michelin, le pneu 100 % durable c’est pour 2050

[Vidéo] Pour Michelin, le pneu 100 % durable c’est pour 2050

1 000 km en Hyundai Nexo : l'hydrogène plus fort que le gazole ?

Événement

1 000 km en Hyundai Nexo : l'hydrogène plus fort que le gazole ?

ZFE : la Feda met en ligne une carte interactive

ZFE : la Feda met en ligne une carte interactive

Plus d'articles