Smart EV-Scoring : un nouvel indicateur pour juger l'IRVE d'un bâtiment

Smart EV-Scoring : un nouvel indicateur pour juger l'IRVE d'un bâtiment

Smart EV-Scoring : un nouvel indicateur pour juger l'IRVE d'un bâtiment

Les chiffres publiés tous les mois le prouvent : la vente des véhicules électrifiés, surtout hybrides rechargeables, s’accélère. Mais pour en assurer un usage correct, encore faut-il pouvoir proposer une infrastructure de recharge aux conducteurs. Alors qu’aujourd’hui le domicile et le lieu de travail apparaissent comme les deux sites de recharge privilégiés à plus de 80 % par les utilisateurs, il faut désormais que les bâtiments soient prêts.

Dans l’objectif d’accompagner cette évolution et cette convergence, la Smart Buildings Alliance (SBA) lance le cadre de référence R2S 4 Mobility, une extension servicielle du label existant R2S, et l’accompagne d’un nouvel indicateur baptisé Smart EV-Scoring. Sur le modèle de l’éco-score ou, plus récemment, de l’indice de réparabilité, ce dernier permet de qualifier l’infrastructure de recharge déployée dans les bâtiments avec des niveaux allant de D à A.

Concrètement il permet en un seul coup de d’oeil de juger du niveau d’équipement d’un bâtiment :

  • Le niveau D garantit le respect des exigences réglementaires applicables aux bâtiments neufs ou pour les rénovations importantes, et fixe un premier niveau de pré-équipement.
  • Le niveau C ajoute des exigences de déploiement de l’IRVE, tant pour la fourniture de puissance que pour la communication.
  • Le niveau B complète les exigences de gestion intelligente de la recharge.
  • Le niveau A atteste des services rendus par l’IRVE au bâtiment, jusqu’à la capacité V2X de « Vehicule To Grid » (V2G) ou « Vehicule To Building »(V2B).

PNG - 30 ko

Une infrastructure électrique et numérique

R2S 4 Mobility se veut être également un véritable outil opérationnel pour les aménageurs, propriétaires, collectivités territoriales, entreprises, promoteurs… afin de déployer une infrastructure structurée, évolutive, responsable, économique et disposée à recevoir l’ensemble des nouveaux services liés aux bâtiments. En effet, ce cadre de référence présente un cahier des charges associé, définissant ainsi les différentes exigences rattachées à un bâtiment et à son infrastructure de recharge de véhicules électriques. Les critères sont listés selon le niveau Smart EV-Scoring visé (A, B, C, D) et classés en cinq sous-thèmes :

JPEG - 532.5 ko

Pour chaque critère sont indiqués ses bénéfices et la spécification détaillée. R2S 4 Mobility permettra enfin aux bâtiments de disposer d’une infrastructure numérique et électrique capable de porter les solutions de pilotage du réseau électrique pour, à terme, bénéficier de nouveaux services autour de l’énergie comme la mise à disposition d’une borne de recharge à un tiers et la facturation à l’usage, la distinction entre une énergie carbonée ou décarbonée ou encore le stockage de l’énergie en période creuse et la restitution en période de pointe.

« Seule une profonde transformation intégrant nécessairement un pilotage du réseau de bornes de recharge s’appuyant sur le numérique, pour une prise en compte en temps réel de la complexité des facteurs en présence, sera en mesure de répondre à cette mutation . C’est pourquoi la SBA lance aujourd’hui le cadre de référence R2S 4 Mobility afin d’apporter dès à présent une infrastructure numérique nécessaire et indispensable pour porter les solutions de pilotage des IRVE dans le bâtiment », conclut Emmanuel François, président de la SBA.

Nous vous recommandons

En octobre, le marché Europe des véhicules utilitaires était encore en berne

En octobre, le marché Europe des véhicules utilitaires était encore en berne

Selon les données de l’ACEA, les immatriculations des VUL au sein de l’UE ont marqué un repli de 16,4 % en octobre 2021, après un été déjà en décroissance. Au cumul, depuis le début de l’année, les ventes remontent toutefois...

BMW iX3, Hyundai Ioniq 5, Opel Mokka-e… Euro NCAP juge leur conduite autonome

BMW iX3, Hyundai Ioniq 5, Opel Mokka-e… Euro NCAP juge leur conduite autonome

Recharge publique : un maillage français qui plafonne à moins de 50 000 bornes

Recharge publique : un maillage français qui plafonne à moins de 50 000 bornes

Berlin et Paris en tête des villes promouvant la mobilité partagée

Etude

Berlin et Paris en tête des villes promouvant la mobilité partagée

Plus d'articles