Software République : le nouvel écosystème en faveur de la mobilité intelligente et durable

Yelen BONHOMME-ALLARD

Sujets relatifs :

, ,
Software République : le nouvel écosystème en faveur de la mobilité intelligente et durable

Software République : le nouvel écosystème en faveur de la mobilité intelligente et durable

Cinq géants issus des domaines de l’automobile et des technologies que sont Atos, Dassault Systèmes, Groupe Renault, STMicroelectronics et Thales, se sont associés afin de mettre en commun leur expertise en faveur de la mobilité. Cet écosystème n’exclue pas l’intégration de futurs membres et laisse la porte ouverte à de nouvelles collaborations.

Face à la croissance en devenir du marché de la mobilité à l’échelle mondiale (+ 60 % d’ici 2035 selon les prévisions du Boston Consulting Group), la France et l’Europe doivent se positionner « urgemment » comme des acteurs clés dans ce domaine. C’est tout du moins l’opinion partagée par Elie Girard, Bernard Charlès, Luca de Meo, Jean-Marc Chéryet Patrice Caine, les dirigeants respectifs des entreprises Atos, Dassault Systèmes, groupe Renault, STMicroelectronics et Thales. Ceux-ci ont récemment annoncé leur intention d’unir leurs forces en créant la « Software République », un nouvel écosystème qui innove en termes de mobilité intelligente et durable. De fait, par la mise en commun de leurs expertises complémentaires, les partenaires envisagent de développer et de commercialiser ensemble des systèmes et logiciels au service d’une offre de mobilité enrichie et durable à l’égard des territoires, des entreprises et des citoyens. La Software République sera basée au sein du Technocentre Renault à Guyancourt dans un espace de 12 000 mètres carrés. Dans une démarche écologique, la structure sera entièrement fabriquée à partir de bois, tandis que la toiture du bâtiment sera recouverte de panneaux photovoltaïques.

« Dans la nouvelle chaîne de valeur de la mobilité, les systèmes d’intelligence embarqués sont le nouveau moteur, là où se concentrent désormais toute la recherche et l’investissement. Face à ce défi technologique, nous choisissons de jouer collectif et ouvert. Il n’y aura aucun centre de gravité, la valeur de chacun sera démultipliée par les autres » commente Luca de Meo, CEO du groupe Renault.

« Bien au-delà de la filière automobile, il s’agit de penser usage - la mobilité offrant un environnement de travail et de loisir s’intégrant dans une économie durable, complète Bernard Charlès, vice-président du conseil d’administration et directeur général de Dassault Systèmes. Cette économie d’expérience va de pair avec une renaissance de l’industrie dans le monde entier : la nouvelle économie de la mobilité va s’organiser sur un mode collaboratif en nouveaux réseaux de valeurs autour de plateformes numériques. La Software République est ainsi un écosystème multi-industrie et multidisciplinaire qui veut accélérer l’innovation et faire grandir les forces vives de demain ».

Enfin afin de favoriser l’innovation, la Software République compte également créer un incubateur pour héberger les start-ups dans le domaine des technologies pour la mobilité intelligente (électrique, connectée et autonome), ainsi qu’un fonds d’investissements pour financer les plus prometteuses.

Nous vous recommandons

François Mondello, patron de la FFEA, souhaite une expertise durable et responsable

François Mondello, patron de la FFEA, souhaite une expertise durable et responsable

Dans le cadre d’une tribune à destination des experts en automobile, François Mondello appelle la profession à exercer de manière durable et responsable... à la demande des assureurs.Dans le cadre de la présentation de ses vœux à...

03/02/2023 | Expertise
Mobilians et Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes s’unissent pour le recrutement dans les services de l’automobile et de la mobilité

Mobilians et Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes s’unissent pour le recrutement dans les services de l’automobile et de la mobilité

Wessels+Müller arrive en Italie

Wessels+Müller arrive en Italie

Autobacs accompagne les clients des voitures dites « classiques »

Autobacs accompagne les clients des voitures dites « classiques »

Plus d'articles