Stellantis fait de Mopar sa marque unique de pièces d’origine

Stellantis fait de Mopar sa marque unique de pièces d’origine

Sylvie Layec a annoncé le passage des pièces d'origine de Stellantis sous le seul nom de Mopar.

© Auto Infos

Stellantis unifie toutes les pièces d’origine de ses 14 marques sous le nom de Mopar au niveau mondial. Une stratégie pragmatique, basée sur le poids de Mopar en Amérique du Nord, qui génère 70 % de la rentabilité du groupe sur les ventes de pièces.

Stellantis a décidé de mettre toutes ses pièces d’origine sous une seule marque au niveau international. Les boîtes aux couleurs des marques du constructeur disparaissent donc au profit de Mopar. Peu connue de ce côté de l’Atlantique, Mopar est très populaire en Amérique du Nord et notamment aux États-Unis. Cette marque est liée historiquement à Chrysler et Dodge, avec une forte empreinte dans le sport automobile. Au-delà de cette notoriété américaine, Mopar pèse lourd dans le business pièces de rechange de Stellantis. « Mopar assure 70 % de notre rentabilité », souligne Sylvie Layec, vice-présidente Parts & Services de Stellantis. Une part importante, qui explique sans doute le choix de cette marque au niveau mondial. De plus, le recours à un autre nom aurait signifié la fin de Mopar ou sa limitation au seul marché américain, ce qui était contraire à la volonté du groupe d’unifier ses pièces d’origine sous un seul nom. Les boîtes à l’effigie de Mopar remplaceront donc bientôt les boîtes Citroën, DS, Peugeot, Opel, Fiat, etc. Le constructeur a saisi l’occasion de l’arrivée des pièces FCA chez Distrigo pour faire basculer toutes ses pièces d’origine sous une seule marque.

Distrigo se structure en Italie

L’arrivée des pièces FCA chez Distrigo signifie également la signature d’un nouveau contrat de distributeur de pièces de rechange pour les plateformes du même nom. Une échéance fixée au mois de juin 2023, qui ne devrait pas bouleverser le maillage Distrigo actuel selon Sylvie Layec. « La grande majorité de nos partenaires s’inscrit dans ce mouvement », remarque la dirigeante. Les principaux changements devraient concerner l’Italie, puisque la part de marché des marques FCA est particulièrement élevée et que le réseau Distrigo reste à constituer. Le constructeur mesure actuellement le dimensionnement de ce futur réseau de plateformes et devrait s’appuyer sur certains de ses concessionnaires locaux, à l’image de ce qui s’est produit en France. Cependant, ce déploiement de plateformes de pièces pourrait aussi intéresser des groupes de distribution français. « Certains distributeurs français se montrent intéressés par l’Italie mais aussi par d’autres pays, notamment les pays du nord de l’Europe », précise Sylvie Layec. La croissance européenne des acteurs français pourrait donc se poursuivre.

Nous vous recommandons

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Nomination

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Le constructeur coréen réorganise son top management. Luc Donckerwolke, actuel directeur en chef de la création (CCO), se voit ainsi promu président du groupe. Vice-président exécutif de Hyundai Motor Company, Kyoo Bok Lee est, lui,...

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

MG dépasse les 10 000 immatriculations à fin novembre

MG dépasse les 10 000 immatriculations à fin novembre

Plus d'articles