Stellantis maintient son objectif 2021 malgré 600 000 véhicules perdus au troisième trimestre

Frédéric MARTY
Stellantis maintient son objectif 2021 malgré 600 000 véhicules perdus au troisième trimestre

Stellantis voit son chiffre d'affaires reculer au troisième trimestre et sa production chuter en raison de la pénurie de semi-conducteurs.

© Stellantis

Stellantis vient d’annoncer un chiffre d’affaires de 32,6 milliards d’euros au troisième trimestre, en baisse de 14 %, pour des ventes en recul de 27 %. Une chute due à la pénurie de semi-conducteurs. Malgré ce contexte, la firme maintient son objectif opérationnel 2021.

Stellantis vient de présenter un bilan du troisième trimestre fortement impacté par la pénurie de semi-conducteurs. Le chiffre d’affaires du constructeur a baissé de 14 % par rapport à la même période de l’année précédente, pour atteindre 32,6 milliards d’euros. Les ventes ont suivi le même mouvement, avec un recul de 27 %. Cette chute est notamment due à la baisse de production de 30 % enregistrée sur ce trimestre. Un manque provoqué par la pénurie de semi-conducteurs, qui se traduit par 600 000 véhicules non fabriqués. Le groupe a donc vendu 1 131 000 véhicules sur la période. Malgré ce contexte peu favorable, Stellantis maintient son objectif de marge opérationnelle de 10 %, « sous condition qu’il n’y ait pas de nouvelle détérioration de l’approvisionnement en semi-conducteurs et qu’il n’y ait pas de nouveaux confinements importants en Europe et aux États-Unis », précise cependant l'entreprise avec prudence.

Stellantis reste optimiste

Malgré ces baisses de volumes importantes, Stellantis reste donc plutôt optimiste pour cette fin d’année. Une vision positive soutenue par une progression du mix véhicules et des prix nets. Le constructeur profite également de nombreux lancements importants dans plusieurs marques. Les plus récents sont la DS4, la Jeep Grand Cherokee, l’Opel Mokka et la Peugeot 308. « Le chiffre d’affaires net de Stellantis au troisième trimestre reflète le succès de nos récents lancements de véhicules, notamment de nouvelles offres électrifiées, combiné à d’importantes actions commerciales et industrielles réalisées par nos équipes en réponse aux commandes de semi-conducteurs non honorées », souligne Richard Palmer, chief financial officer de Stellantis. Sur la zone Europe élargie, le groupe a vu ses livraisons baisser de 36 % au troisième trimestre, pour un recul de son volume d’affaires de 21 %. Ce décalage s’explique par une progression du mix véhicule, avec une hausse des ventes des modèles électriques et hybrides rechargeables.

Nous vous recommandons

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement annonce le lancement de « Rebond Industriel ». Ce dispositif a pour but d'accompagner les territoires concernés par les transformations de la filière automobile.Le ministre de l'Économie des finances de la souveraineté...

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

Reportage

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

Plus d'articles