Stellantis sécurise son approvisionnement en manganèse auprès d’Element 25

Stellantis sécurise son approvisionnement en manganèse auprès d’Element 25

Stellantis assure sa fourniture en manganèse auprès d'Element 25 Limited.

© Stellantis

Stellantis vient d’annoncer la signature d’un accord avec Element 25 Limited pour son approvisionnement en sulfate de manganèse. Les livraisons débuteront en 2026, avec un volume de 45 kilotonnes. Le constructeur prend également une participation au capital de son fournisseur.

Stellantis vient d’annoncer la signature d’un accord avec Element 25 Limited pour la fourniture de sulfate de manganèse monohydraté extra pur de qualité batterie. Cette ressource entre dans la composition des batteries des véhicules électriques du constructeur. L’accord prévoit la fourniture de 45 kilotonnes à partir de 2026, avec la possibilité d’accroître ce volume et la durée du contrat. La matière première sera issue d’un gisement situé en Australie occidentale, encore à l’état de projet. Baptisé Butcherbird, ce projet devra faire l’objet d’un audit technique et d’une étude de faisabilité avant que le contrat soit appliqué.

Sécuriser des approvisionnements stratégiques

La démarche de Stellantis concerne les différentes matières premières qui entrent dans la composition des batteries des modèles électriques. La firme a déjà noué plusieurs accords et a investi dans certains fournisseurs, afin de sécuriser ses achats sur le long terme. Stellantis ne précise pas le montant de sa participation au capital d’Element 25. Cependant, le sulfate de manganèse entre dans la catégorie des ressources indispensables, par son action sur les cathodes des batteries. En dépit de sa désapprobation du « tout électrique », Carlos Tavares, CEO de Stellantis, a fixé comme objectif à son groupe de vendre 100 % de véhicules particuliers électriques en Europe et 50 % de VP et VUL électriques aux États-Unis d’ici à 2030. Les volumes concernés nécessitent donc de sécuriser l’approvisionnement de certaines matières, produites dans des conditions acceptables humainement et écologiquement.

Nous vous recommandons

Honda se réorganise pour placer l’électrification au cœur de son réacteur

Honda se réorganise pour placer l’électrification au cœur de son réacteur

Le groupe Honda annonce une importante réorganisation qui vise à faire du développement du véhicule électrique le centre de son business. Il simplifie aussi ses grandes régions mondiales et la France est concernée.Le groupe Honda...

Le constructeur de navettes autonomes Navya au bord du gouffre

Le constructeur de navettes autonomes Navya au bord du gouffre

François Liquier est le nouveau responsable développement réseau de Mazda France

Nomination

François Liquier est le nouveau responsable développement réseau de Mazda France

Conduite autonome : Alphabet (Google) va tailler dans les effectifs de sa filiale Waymo

Conduite autonome : Alphabet (Google) va tailler dans les effectifs de sa filiale Waymo

Plus d'articles