Stoneridge : le chronographe devient intelligent

Jean-Marc Gervasio
Stoneridge : le chronographe devient intelligent

Stoneridge : le chronographe devient intelligent

La Commission européenne part en guerre contre la fraude dans le transport routier. Elle souhaite à la fois améliorer l’efficacité des contrôles et réduire la charge administrative pour les entreprises. Pour Stoneridge, la réponse aux exigences manifestées dans la nouvelle réglementation 1C se traduit par le développement du dernier chronotachygraphe de la marque : le tachygraphe intelligent 1C.

Depuis 1974 et l’arrivée sur le marché du premier chronotachygraphe, les règles qui régissent le transport routier évoluent périodiquement. L’annexe 1C (EU 2016/799) entrée en vigueur en juin 2016 et amenant l’introduction du chronotachygraphe « intelligent » en juin 2019 est une évolution majeure dans l’histoire de cet équipement légal et obligatoire.

Qualifié d’intelligent, le dernier chronotachygraphe Stoneridge 1C comporte de nombreuses fonctionnalités avancées, notamment un module GNSS (Global Navigation Satellite System) qui enregistre la position du véhicule au début et à la fin d’un trajet, avec des mises à jour toutes les trois heures.

Le nouveau « tachy » utilise également la communication dédiée à la courte portée (DSRC), un dispositif radio sécurisé pour communiquer à distance sans avoir besoin d’arrêter le véhicule. Cette technologie permet aux forces de l’ordre de collecter à distance certaines données sur les infractions possibles afin de mieux cibler les contrôles. Les conducteurs en conformité avec la législation peuvent ainsi continuer leur trajet sans être inquiétés.

Pour ce qui est des entreprises, elles devront s’assurer que leurs outils de téléchargement et de gestion des données soient compatibles avec ce nouvel ensemble de données. En ce qui concerne les cartes conducteurs, il est prévu que les cartes actuelles soient progressivement supprimées et remplacées par une version 1C, qui enregistrera les informations supplémentaires dans le cadre de la nouvelle législation.

Nous vous recommandons

Hydrogène : Iveco se tourne vers Air Liquide

Hydrogène : Iveco se tourne vers Air Liquide

Afin de mettre sur la route des camions à hydrogène, Iveco a passé un accord de partenariat avec Air Liquide.Iveco et Air Liquide viennent de signer un protocole d'accord pour développer la mobilité hydrogène en Europe. Le partenariat...

Faurecia précise ses ambitions sur la mobilité hydrogène

Faurecia précise ses ambitions sur la mobilité hydrogène

ZF étudie l’optimisation de la pile à combustible avec le projet HyFleet

ZF étudie l’optimisation de la pile à combustible avec le projet HyFleet

Nissens s'intéresse aux poids lourds

Nissens s'intéresse aux poids lourds

Plus d'articles