Strasbourg entérine sa zone à faibles émissions

Strasbourg entérine sa zone à faibles émissions

L’année 2022 servira de phase pédagogique, avant les premières sanctions en janvier 2023.

© Jérôme Dorkel / Strasbourg Euroméropole

Malgré les divisions, le conseil de l'Eurométropole a adopté, vendredi 15 octobre, le calendrier et les contours de sa ZFE-m. 

Dévoilée en avril dernier, la zone à faibles émissions de l'Eurométropole de Strasbourg a été définitivement adoptée en fin de semaine dernière. 66 élus ont voté « pour », 26 s'y sont opposés et 5 se sont abstenus. Le calendrier est ainsi fixé : les premières interdictions de circulation pour les véhicules les plus polluants entreront en vigueur dès le 1er janvier 2023, avec une phase de contrôles pédagogiques dès 2022.

Pour défendre ce projet, loin de faire l’unanimité notamment parmi les communes de première et seconde couronne, la présidente Pia Imbs a insisté sur la mise en place progressive et la nécessité d’une « politique aidante et accompagnante ». Dans le détail, la ZFE strasbourgeoise interdira :

  • les véhicules Crit’Air 5 et NC, au 1er janvier 2023.
  • les véhicules Crit’Air 4, au 1er janvier 2024.
  • les véhicules Crit’Air 3, au 1er janvier 2025.
  • et pour certaines communes les véhicules Crit’Air 2, au 1er janvier 2028.

L’extension à l’ensemble des véhicules diesels, à compter de 2028, est en effet laissé au libre choix des maires des 33 communes concernées par la ZFE. Ils peuvent décider « d’intégrer cette disposition dès l’arrêté de création de la ZFE de 2021 ou dans un arrêté ultérieur à prendre au plus tard en 2027 ». Pour le moment, seules les villes de Strasbourg, Schiltigheim, Ostwald et Holtzheim se sont engagées sur ce point.

Au total, ce sont plus de 170 000 véhicules qui seront concernés par ces interdictions de circulation sur le territoire. Pour accompagner les citoyens et les entreprises, « les aides au changement de véhicules atteignent 50 millions d’euros » et l'agglomération s'est engagée à mettre en place environ 500 bornes de recharge.

Rappelons que l'Eurométropole de Strasbourg fait partie des 44 agglomérations françaises concernées par la mise en place d’une ZFE dans le cadre de la loi Climat.

Nous vous recommandons

120 Toyota Yaris hybrides pour l'association Amper

120 Toyota Yaris hybrides pour l'association Amper

L'association de services à domicile, qui œuvre dans le département du Morbihan, a choisi des Toyota Yaris hybrides pour faciliter le quotidien de ses agents.Les 120 collaborateurs d'Amper ont pris possession de leurs nouveaux véhicules...

06/12/2021 | ToyotaHybride
Europcar étoffe sa flotte avec des utilitaires électriques

Europcar étoffe sa flotte avec des utilitaires électriques

Péages : hausse des prix significative en 2022

En bref

Péages : hausse des prix significative en 2022

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici à 2035

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici à 2035

Plus d'articles