Suzuki a démarré la construction de deux usines en Inde

Suzuki a démarré la construction de deux usines en Inde

Suzuki mène deux chantiers électriques en Inde.

© Suzuki

Suzuki vient de lancer les chantiers simultanés de deux sites industriels en Inde. Si l'un aura pour vocation de fabriquer des batteries pour des véhicules 100 % électriques, l'autre assemblera 250 000 voitures de la marque japonaise par an.

Ciblé comme un marché à forte croissance, l’Inde est l’un des territoires au cœur de la stratégie de développement de Suzuki avec 40 % de parts de marché actuellement. La marque nippone a donc prévu d’y installer une usine de batteries pour ses véhicules 100 % électriques ainsi qu’une usine d’assemblage de voitures. Ces deux projets sont le fruit de la signature d'une collaboration entre Suzuki et l’État du Gujara le 19 mars 2022 visant à atteindre la neutralité carbone grâce aux véhicules urbains, mais aussi de contribuer à l’auto-suffisance indienne grâce à plusieurs investissements.

Deux usines en chantier

Le 28 août dernier, à l’occasion du quarantième anniversaire de la présence du Suzuki en Inde, le constructeur a donc organisé une cérémonie pour marquer la pose des premières pierres des deux édifices. Le premier bâtiment, consacré à la fabrication des batteries, sortira de terre à Gujarat, situé à 500 kilomètres de Bombay et devrait être opérationnel courant 2026. L’usine sera exploitée par Suzuki Motor Gujarat Private Limited, la filiale de Suzuki pour la production automobile en Inde. Montant des travaux : près de 921 millions d’euros.

En parallèle, la nouvelle chaîne d’assemblage de véhicules, elle aussi en cours de construction pour un coût total de 1,4 milliard d’euros, entrera en activité en 2025 à Kharkhoda, près de New Delhi. Cette dernière sera gérée par Maruti Suzuki India Limited, une autre filiale de Suzuki sur le territoire. Dans un premier temps, elle devrait produire 250 000 véhicules 100 % électriques de la marque par an. En 2021, cette entité a vendu près de 1,4 million de véhicules dans le pays, soit une augmentation de 12,9 % et exporté quatorze modèles vers plus de 100 pays.

Une main-d'œuvre qualifiée pour les deux usines

Conscient des investissements économiques en jeu, l'Inde s'affaire à former la population. Ainsi, dans le cadre du programme Manufacturing Skil Transfer Promotion mené par les gouvernements indien et japonais, un troisième institut de formation ouvrira ses portes à Gandhinagar, au nord de Bombay, courant septembre 2022 et assurera la formation de 84 étudiants par promotion, pour un cursus de deux ans.

Depuis 2017, Suzuki a formé un total de 827 étudiants, notamment sur l’assemblage des véhicules, l’électricité, la peinture et la mécanique. Ces diplômés ont été par la suite recrutés par des constructeurs automobiles, des fabricants de pièces et des distributeurs automobiles du pays, participant ainsi au dynamisme du bassin économique local.

Nous vous recommandons

Nissan Sunderland s’électrifie

Nissan Sunderland s’électrifie

L’usine Nissan de Sunderland (Grande-Bretagne) vient d’intégrer l’assemblage des motorisations e-Power et Hybrid. Une étape importante pour cette usine, appelée à abriter un écosystème électrique complet dans le cadre du projet...

26/09/2022 | UsineVéhicule électrifié
Alpine annonce la création de l’Alpine R&D Lab

Alpine annonce la création de l’Alpine R&D Lab

Essai - Nissan Juke Hybrid : belle maturité

Essai - Nissan Juke Hybrid : belle maturité

Le groupe Volkswagen branche ses véhicules électriques sur le réseau du groupe Elia

Le groupe Volkswagen branche ses véhicules électriques sur le réseau du groupe Elia

Plus d'articles