Enquête

Suzuki remporte la 26e Cote d'amour des constructeurs

Christophe CARIGNANO

Sujets relatifs :

, ,
Suzuki remporte la 26e Cote d'amour des constructeurs

Suzuki remporte la Cote d'amour des constructeurs 2021 devant Mini et Kia.

© Auto Infos

Lors de la première journée de #CONNECT Distribution à La Baule, le 18 novembre, Auto Infos, en partenariat avec la branche des concessionnaires VP du CNPA, a révélé le palmarès 2021 de l'étude menée par Leads Machine depuis 26 ans. Dans un contexte difficile pour les réseaux de marque, les concessionnaires ont plébiscité la proximité et la qualité de la relation avec leur constructeur. À ce jeu, c'est Suzuki qui pointe à la première place. Une première pour le constructeur qui trustait les podiums depuis plusieurs années.

Comme chaque année, la branche des concessionnaires VP du CNPA a commandé à la société Leads Machine l’enquête stratégique de la Cote d’amour des constructeurs. Auto Infos, partenaire éditorial exclusif de cette enquête depuis vingt-cinq ans, a révélé les résultats de cette enquête lors de la première journée de #CONNECT Distribution à La Baule le 18 novembre.

Pour y parvenir, la société d’études a contacté 364 responsables de concessions (P-DG, DG, responsables de plaques et directeurs de sites) via un questionnaire en ligne et des entretiens téléphoniques. Ces échanges ont eu lieu entre le 14 juin et le 5 octobre 2021. Sont exclus de l’enquête les réseaux propres, MRA et agents. Au total, 27 marques ont été jugées.

Au total, 518 réponses ont ainsi été formulées. La méthodologie de l’édition 2020 a été conservée. Elle propose la notation de chaque critère sur une échelle à quatre niveaux : très mécontent (0), mécontent (1), satisfait (2) et très satisfait (3). Enfin, il a été proposé aux distributeurs d’attribuer, en toute subjectivité, une note globale sur 10 à leur constructeur. Comme chaque année, des questions complémentaires ont été posées aux concessionnaires de marque. Celles-ci incluant, cette année, des thèmes liés à la sortie de crise Covid.

Lien vers l'étude 2021 : cliquer ici.

Notation : six branches d’activité testées

Pour cette édition 2021, les 30 critères retenus ont été répartis en six blocs : l’activité de vente VN, l’activité de réparateur agréé, l’activité de vente de pièces de rechange, l’activité de vente VO, le portage financier des stocks par le constructeur et le marketing et la publicité.

Une baisse des notes par activité

Traditionnellement, l'activité la plus plébiscitée, celle de la vente VN, obtient la meilleure satisfaction. Ce n’est pas le cas cette année en raison notamment des délais de livraison qui s’allongent suite à la crise des composants électroniques.

Les motifs de satisfaction : le VO en tête

Parmi les motifs de satisfaction des concessionnaires interrogés, on retrouve la vente de VO (39 %), devant les conditions financières et primes accordées par le constructeur (30 %), la vente de pièces de rechange (14 %), l’activité de réparateur agréé (13 %) et la vente VN (4 %).

Les motifs de mécontentement : les conditions financières et les primes

Parmi les motifs de mécontentement, on retrouve en tête les conditions financières et primes accordées par le constructeur (27 %), la vente de pièces de rechange (23 %), la vente de VO (19 %), l’activité de réparateur agréé (17 %) et la vente VN (14 %).

Une note générale qui repart à la baisse  : 5,18/10

La notation générale de cette nouvelle Cote d’amour des constructeurs est en baisse (5,18/10 contre 5,34/10 l’an passé). Cette note générale traduit encore l’inquiétude grandissante des distributeurs quant à leur avenir.

La note globale ressentie en baisse : 5,04/10

Parallèlement à l’étude des différents critères, l’étude permet d’attribuer une note générale sur le ressenti du distributeur vis-à-vis de son constructeur. En principe, cette note était bien meilleure que la note moyenne par catégorie. Cette année, cette note est de 5,04/10 contre 5,42/10 l’an passé. La note ressentie qui était traditionnellement bien meilleure que par critère est désormais inférieure à la moyenne qui est de 5,18/10 cette année.

Critères :  le financement au-dessus de tous les critères

Avec une note par constructeur de 6,84/10, le financement conserve son avance sur les autres critères. Il tient l’activité des distributeurs et génère une rémunération. Il précède l’activité VN (5,52/10), devant les items réparateur agréé (5,21/10). Suivent le marketing et la publicité (4,93/10), l’activité pièces de rechange (4,7/10). L'activité VO (4,31/10) ferme la marche.

Classement des critères : prime au portage financier PR

L’analyse détaillée des divers points d’appréciation des réseaux conserve son lot de bonnes et de mauvaises nouvelles. Sur un marché français en recul historique en raison de la crise liée au Covid-19, avec une activité après-vente qui a poursuivi son activité, il n’est pas étonnant de retrouver le portage financier PR (7,25/10) en tête des items. La suite du podium des critères se compose comme suit : le niveau de qualité des véhicules livrés (6,77/10) et le portage financier des VN (6,72/10). Dans l’ordre décroissant, on retrouve ensuite l’image que véhicule le constructeur à travers sa publicité et le portage financiers des VD et véhicules de courtoisie qui occupe la cinquième place avec une note de 6,54/10. Dans les dernières places de ce classement, on retrouve la qualité de l’offre (mix modèle VO) proposée par le constructeur (3,78/10), le prix d’achat des VO chez le constructeur (3,75/10). Enfin, l'item l’efficacité des journées portes ouvertes (3,03/10) ferme la marche de ce classement.

Quatorze critères au-dessous de la moyenne

Quatorze critères sur les 30 jugés dans cette nouvelle enquête (contre douze l’an passé) se retrouvent au-dessous de la moyenne. C’est le cas notamment de la politique commerciale et les aides sur VN accordées par le constructeur (4,99/10) ou encore la politique de rémunération du constructeur (4,43/10).

L’efficacité des journées portes ouvertes décriée par les distributeurs

Cet item recueille une note très faible de 3,03/10. Les concessionnaires interrogés sont assez unanimes pour rejeter cette pratique aujourd’hui.

Suzuki grand gagnant de l'édition 2021

Suzuki enregistre une note moyenne de 7,59/10, soit une progression de 0,5 point par rapport à la précédente enquête. La marque gagne deux places par rapport à 2020. Cette performance s’explique par la proximité, l’empathie et la qualité de la rémunération que la marque entretient avec son réseau. Mini, qui occupe la même place que l'an passé, et le Coréen Kia, qui gagne cinq places au classement général, occupent respectivement la deuxième et troisième place de ce podium 2021.

Podium généralistes : Kia

Parmi les constructeurs généralistes, Kia conserve la première place. Sur le podium, on retrouve Toyota et Renault.

Podium premium : Mini

Mini conserve également la première place devant Volvo (deuxième en 2020) et BMW (deuxième en 2020). On retrouve ensuite : Mercedes, Audi, Land Rover et DS Automobiles.

Podium autres marques : Suzuki

La marque Suzuki, également lauréat de la Cote d'amour des constructeurs 2021, occupe logiquement la tête du classement autres marques devant Dacia (gagne une place) et Seat qui en perd deux. La suite de ce classement se compose comme suit : Mazda (gagne deux places), Skoda (perd une place), Jeep (gagne deux places), Honda (perd deux places), Mitsubishi (perd une place) et Alfa Romeo (stable).

Podium endurance : Mini reste devant

Au niveau du classement du podium endurance, qui reprend les moyennes des constructeurs sur les six dernières années, Mini conserve une confortable avance sur ses concurrents avec une moyenne de 6,75/10. Suivent sur le podium Volvo et Suzuki. Toyota et BMW occupent respectivement la quatrième et cinquième place de ce classement.

Nous vous recommandons

Rivian contraint de retarder ses premières livraisons de SUV

Rivian contraint de retarder ses premières livraisons de SUV

Après des mois d’euphorie et une remarquable entrée en Bourse, le constructeur Rivian est entré dans une zone de turbulences, Ford dénonçant l’accord envisagé et la production de son SUV prenant vraisemblablement un retard...

26/11/2021 | Vie des marquesRivian
Robert Breschkow (Seat et Cupra) : « Le concurrent de la Born n’existe pas encore»

Robert Breschkow (Seat et Cupra) : « Le concurrent de la Born n’existe pas encore»

Renault sélectionne quatre projets pour abaisser les émissions de CO2 de ses usines

Renault sélectionne quatre projets pour abaisser les émissions de CO2 de ses usines

Allego et Meridiam vont déployer 2 000 points de charge dans le réseau Carrefour

Allego et Meridiam vont déployer 2 000 points de charge dans le réseau Carrefour

Plus d'articles